S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Le parvis du temple
Guide de visite : Le parvis du temple
Le parvis du temple
L'allée des sphinx
Section 15 sur 41

Musée du Louvre
Antiquités égyptiennes

Ouvert tous les jours sauf mardi

 
De taille colossale et en granite rose, le Sphinx situé à l'entrée de la salle rappelle, de part sa position frontale, le plus célèbre des sphinx d'Egypte, celui qui longe la voie d'accès à la pyramide de Khephren sur le plateau de Giza.

Voir le tabloid
Description   
Celui-ci provient de Tanis dans le Delta et a son pendant conservé au musée du Caire. Composé d'une tête humaine reposant sur un corps de lion, le sphinx représente l'image divine du pharaon. Il est coiffé du némès et porte la barbe.

Le terme de sphinx provient de l'expression égyptienne chesep-ankh qui signifie image vivante, expression qui sera traduite sphinx en grec.

Daté de la fin du Moyen Empire, de la XIIIème dynastie, il porte les noms de Ramsès II et de son fils Mérenptah qui ont été apposés par les intéressés cinq siècles plus tard au cours de la XIXème dynastie.

La tête du roi colossal en diorite et coiffé d'un némès lisse appartenait à l'origine à une statue de sphinx. Elle représente très certainement Amasis (570-526 avant Jésus-Christ), dernier roi de la XXVIème dynastie, dont le nom figure sur une plaquette d'albâtre trouvée à proximité. Les éléments en notre possession concernant les traits du visage confirment cette attribution.

La rangée de sphinx a été réalisée en calcaire sous le règne de Nectanebo Ier (378-361 avant Jésus-Christ) de la XXXème et ultime dynastie indigène. Les statues avaient été recouvertes d'une peinture ocre rouge pour imiter la roche dure et les yeux étaient incrustés. Les graffitis qui apparaissent sur la coiffure et le poitrail ont été inscrits par des visiteurs antiques en provenance de Grèce.

Les sphinx ont été découverts dans le désert de Saqqara par Auguste Mariette en 1850, qui mettra à jour une nécropole souterraine renfermant des sépultures grandioses de taureaux sacrés incarnant le dieu Apis.

Les quatre cynocéphales en granite rose appartenaient au piédestal de l'obélisque de Louxor qui faisait pendant à celle de la place de la Concorde. Les singes dressés sur leurs pattes arrières adorent le soleil, les bras levés au ciel. Ils sont orientés face à l'astre, à l'est et à l'ouest, pour accompagner son lever et son coucher.

Offerts en même temps que l'obélisque de la Concorde par Méhémet-Ali, les singes ne seront pas exposés durant un certain temps pour épargner aux visiteurs la vue de leur sexe impressionnant.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Anonyme
Sphinx
Moyen Empire
Sphinx
vers 1750
Six sphinx qui bordaient l'allée menant au Sérapéum de Saqqarah
Sphinx
XXXème dynastie
approx. de 400 à 300
Lion qui gardait l'entrée d'une chapelle de Saqqara
Statue
XXXème dynastie
de 378 à 361 avant J.C.
Lion qui gardait l'entrée d'une chapelle de Saqqara
Statue
XXXème dynastie
de 378 à 361 avant J.C.
Portail marquant l'entrée d'une des catacombes qui enfermaient les taureaux Apis
Elément d'architecture
approx. du IVème au IIIème siècle avant J.C.
Singes de la base de l'obélisque de Louxor
Statue
Dimensions : 3.25 m x 1.59 m
Stèle dédiée aux dieux de Tanis
Statue
XXXème dynastie
de 378 à 361 avant J.C.
Tête d'un sphinx du roi Amasis
26ème dynastie
Tête de sphinx
approx. de 570 à 526
Plus de photos   
Article(s) en relation   
Musée du Louvre
Niveau inférieur
Le parvis du temple (8)
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau 0
Niveau 1
Niveau 0
Niveau 1