English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Le Nouvel Empire
Guide de visite : Le Nouvel Empire
Le Nouvel Empire
De la reconquête à Aménophis III
Section 33 sur 41

Musée du Louvre
Antiquités égyptiennes

Nouvel Empire (approx. de 1570 à 1085 avant J.C.)
XVIIIème dynastie (approx. de 1550 à 1320 avant J.C.)

Période : approx. entre 1570 et 1367 avant J.C.
Région en relation : Egypte

Ouvert tous les jours sauf lundi, mardi et samedi
Nocturne mercredi

 
La reconquête du pays est suivie de sa réorganisation. Les structures administratives mises en place par les Hyksôs, qui avaient prouvé leur efficacité, semblent avoir été partiellement reprises.

Voir le tabloid
Description   
XVIIIème dynastie thébaine
Période allant d'environ de 1570 à 1320 avant Jésus-Christ

La XVIIIème dynastie compte parmi les mieux connues et les plus grandioses de l'Egypte ancienne. Les Ahmosides donneront naissance à une lignée de souverains (quatre Thoutmosis et trois Aménophis, sans oublier la célèbre Hatchepsout) qui marqueront l'histoire. La reconquête du pays est suivie de sa réorganisation. Les structures administratives mises en place par les Hyksôs, qui avaient prouvé leur efficacité, semblent avoir été partiellement reprises.

Libérée et réunifiée, l'Egypte part à la conquête des pays ennemis qui l'entourent afin de couper court à tout risque de menaces extérieures. Les campagnes d'expansion et d'appropriation vont assurer plusieurs décennies de prospérité. L'ouverture sur le Proche-Orient entraîne la reprise de l'importation de matières premières, notamment l'argent et l'or d'Asie et de Nubie, le lapis-lazuli d'Asie centrale, la turquoise du Sinaï. Des alliances avec des souverains vassaux permettent d'étendre l'influence du Nouvel Empire jusqu'aux rives de l'Euphrate.

Thèbes, ville dans laquelle se déversent les butins rapportés et le produits des nombreux échanges commerciaux, accumule les richesses. Memphis en profite également. Les temples, monuments et statues colossales sortent de terre. L'élévation du niveau de vie entraîne le recrutement de mercenaires étrangers qui viennent renforcer l'armée égyptienne et participent à la colonisation des terres conquises. Le clergé d'Amon, le dieu thébain, devient une puissance à part entière qui étend son pouvoir à l'administration de la ville.

Nebpehti Rê Ahmès
Nom grec : Ahmôsis
Période de règne approximative : 1570 à 1546 avant Jésus-Christ

L'heure de la reconquête a sonné. Elle sera l'oeuvre d'Ahmosis et s'échelonne sur plusieurs années dans le Delta, conduisant successivement à la prise de Memphis puis d'Avaris. La domination hyksôs ne sera réellement anéantie que lorsque les troupes égyptiennes s'empareront de la place forte de Charouhen, base arrière des Hyksôs dans le Sud-Ouest palestinien. Le Nord du pays libéré, Ahmosis part à la conquête de la Nubie afin d'achever l'oeuvre de réunification du pays. Il laissera à son fils Aménophis Ier, à l'issue d'un règne de 25 années, un pays libéré ayant retrouvé les frontières qui étaient les siennes à la fin du Moyen Empire.

Ahmès-Néfertary

A la mort d'Ahmosis, son épouse Ahmès-Néfertary assure la régence pour son fils, Aménophis Ier.

Djeserka Rê Amenhotep
Nom grec : Aménophis Ier
Période de règne approximative : 1546 à 1526 avant Jésus-Christ

Le règne de ce dernier, qui durera 21 ans, sera épargné de conflits militaires. Mitanni commence cependant à contester la présence égyptienne à proximité de l'Euphrate. L ‘Egypte connaît une période prospère même si cette période ne laisse derrière elle que peu de monuments. La tombe d'Aménophis Ier, qui n'a pas été localisée, se trouve peut être à Dra Abou'l-Naga. Le souverain est le premier à séparer sa sépulture du temple funéraire. Cette initiative sera reprise par ses successeurs qui construiront sur la rive occidentale de Thèbes leur "Demeure des Millions d'Années". Son successeur Thoutmosis Ier inaugurera la nécropole de la Vallée des Rois. Aménophis Ier disparaîtra sans laisser d'héritier direct. Son fils Amenemhat est mort avant lui.

Aakhéperka Rê Thoutmès
Nom grec : Thoutmosis Ier
Période de règne approximative : 1525 à 1512 avant Jésus-Christ

La succession revient à Thoutmosis Ier, descendant d'une branche collatérale. Thoutmosis Ier est très certainement le fils qu'Aménophis Ier a engendré avec l'une de ses concubines, Seneneb. Il hérite du trône par son mariage avec la princesse héréditaire Ahmès, sa demi-soeur. Il mène une campagne dans le Sud et terrasse une révolte nubienne en l'an 2 de son règne. La Nubie est divisée en cinq principautés dont le gouvernement est confié à des nubiens soumis. Il fait campagne dans le pays de Kouch, au-delà de la quatrième cataracte qui constituait la frontière du pays. De retour, il fait dégager le canal Sehel.

Ses campagnes militaires dans le Nord du pays le conduisent en Syrie, dans le Retenou, et en pays de Canaan. Il poursuit jusqu'à la rive Ouest de l'Euphrate dans le pays de Naharina. Il fera creuser sa tombe dans la Vallée des Rois. Elle porte aujourd'hui le numéro 38. Sa momie sera découverte dans la cachette de Deir el-Bahari. Thoutmosis Ier compte parmi les pharaons qui ont entrepris de nombreux travaux d'agrandissement et d'embellissement à Karnak. Le temple primitif sera entouré d'un péristyle dans lequel il déposera des statues du roi représenté en Osiris. Les 4ème et 5ème pylônes sont également contemporains de sa période de règne ainsi que les deux obélisques de granit rose devant le 4ème pylône.

Aakhéperen Rê Thoutmès
Nom grec : Thoutmosis II
Période de règne approximative : 1512 à 1504 avant Jésus-Christ

Le couple formé par Thoutmosis Ier et Ahmès donnera naissance à une fille, Hatchepsout, et un garçon, Aménémès, qui ne régnera pas. Hatchepsout épouse son demi-frère, né d'une relation entre Thoutmosis Ier et sa concubine, qui monte sur le trône sous le nom de Thoutmosis II. Ce pharaon poursuit l'oeuvre de son père et maintien la domination égyptienne dans la région en prenant la tête de deux campagnes militaires, l'une en Nubie, l'autre en Palestine. Il disparaît prématurément. Thoutmosis II et Hatchepsout n'auront pas d'héritiers mâles mais une fille, Néférou Rê. Le roi aura par ailleurs un fils d'une épouse secondaire, Thoutmosis III qui épousera sa demi-soeur Néférou Rê.

Maka Rê Hatschepsout
Période de règne approximative : 1503 à 1482 avant Jésus-Christ

Thoutmosis III est trop jeune pour succéder à son père. Hatchepsout épouse alors son énergique et ambitieux neveu et exerce la régence avant de se faire couronner et prendre la titulature de pharaon. Thoutmosis III n'assumera qu'un rôle de corégent dépourvu de pouvoirs. La nouvelle reine justifie cette usurpation en mettant entre parenthèses le règne de son époux, Thoutmosis II, et en s'inventant une corégence avec son père Thoutmosis Ier. Ce " texte de la jeunesse d'Hatchepsout " se trouve dans le temple funéraire qu'elle se fera construire à Deir el-Bahari.

La reine s'entoure d'une poignée de hauts dignitaires compétents et dévoués parmi lesquels son architecte et intendant Senenmout qui sera chargé de l'éducation de sa fille Neferure. On compte, dans son entourage, Pouym Rê, deuxième prophète d'Amon et grand architecte également, Nehesy, chancelier qui prendra la tête de l'expédition commerciale en direction du pays du Pount, et Hapouseneb, son vizir et grand prêtre d'Amon qui supervisera l'essentiel des grands travaux et des expéditions. L'Egypte connaît une période de grande prospérité marquée par une activité commerciale intense en direction de l'Asie, du Sinaï et du Pount. Les frontières s'étendent alors des cataractes supérieures du Nil en Nubie jusqu'à l'Euphrate en Asie.

L'expédition en direction du pays du Pount, "pays de dieu" à l'intérieur de la Mer Rouge à proximité l'Éthiopie actuelle, revêt un caractère essentiellement commercial. Le pays regorge de parfums et d'huiles de sycomore, d'ébène et de bois aromatiques, d'or, d'ivoire, de fourrures et d'animaux. Le trésor rapporté ira enrichir celui de Karnak où elle fera construire le Saint des Saints, la Chapelle Rouge et deux obélisques "doigts des dieux" dont l'un est encore dressé. Les vestiges de l'autre porte l'inscription suivante : "Tous les pays étrangers me sont soumis. Ma frontière Sud atteint la région du Pount, celle de l'Est les marais d'Asie. Les habitants du Sinaï sont sous ma domination. À l'Ouest, mon Royaume s'étend jusqu'au Manu. Je domine la Libye. Je règne sur les Bédouins, les habitants du désert. On m'apporte la myrrhe du Pount...". Les représentations du deuxième portique du temple de Deir el-Bahari, également appelé portique du Pount, retracent les expédions en direction des mines du Sinaï et du Pount.

Les travaux entrepris durant son règne concerneront également la restauration des monuments détruits par les Hyksos, la construction d'une chapelle en grès et de deux obélisques en l'honneur de Khnoum à Eléphantine, l'aménagement d'une grotte à Spéos Artemidos en Moyenne Égypte consacrée à la déesse Pachet et surtout son temple funéraire de Deir el-Bahari que les Egyptiens nommaient "djéer djéserou" (le magnifique des magnifiques), taillé dans le roc d'une montagne et composé de trois terrasses. Elle fera aménager une tombe entre la Vallée des rois et la Vallée des reines dans laquelle on trouvera un sarcophage en quartzite jaune. Cette construction sera abandonnée après son couronnement et remplacée par une tombe dans creusée dans la Vallée des Rois. Les circonstances de sa mort restent inconnues. L'empressement de son successeur à faire disparaître l'essentiel des traces du règne de sa tante plaide malgré tout pour une disparition violente dans le cadre d'une révolution de palais.

MenKhéper Rê Thoutmès
Nom grec : Thoutmosis III
Période de règne approximative : 1504 à 1450 avant Jésus-Christ

Lors de son accession au trône, Thoutmosis III doit faire face à une révolte des principautés asiatiques, coalisées autour du prince de Qadech sous l'influence du Mitanni. Les ennemis vont s'affronter au cours de 17 campagnes militaires. L'affrontement entre Egyptiens et Mitanniens est rapporté par les Annales que Thoutmosis III fera graver dans le temple d'Amon Rê de Karnak. Le pharaon partira du Delta oriental, remontera par Gaza, atteindra la plaine de Megiddo avant d'assiéger la ville qui finira par tomber. Le roi poursuivra alors vers Tyr. Il brisera au cours des trois campagnes suivantes, la branche occidentale de la coalition. Thoutmosis III s'attaquera, les années suivantes, au Djahy et à Qadech. Il prend Oullaza et Ardata.

Les Egyptiens arrivent en Syrie par la mer l'année suivante, au cours de la sixième campagne. Ils remontent jusqu'à Qadech puis reviennent sur leurs pas et marchent sur Simyra au Nord de l'embouchure du Nahr el-Kébir. Les ports phéniciens se soumettent au cours de la septième campagne, un an plus tard, après la chute de Oullaza. Les guerres d'Asie débouchent, en l'an 33, à une confrontation directe avec le Mitanni. L'armée transportera des bateaux fluviaux à travers la Syrie afin de franchir la barrière naturelle constituée par l'Euphrate. Les Egyptiens atteignent Qatna à l'Est de l'Oronte puis franchissent le fleuve. Thoutmosis III consacre une stèle commémorative à côté de celle érigée jadis par son grand-père. Il remonte vers le Nord, ravage la région de Karkémish puis retourne sur l'Oronte. Les neuf campagnes suivantes s'efforceront de cantonner les forces mitanniennes en Naharina. Le règne s'achève dans une paix relative. L'Egypte domine le Proche-Orient et les relations avec les pays de la mer Egée sont cordiales. A sa mort, Thoutmosis III entre dans la légende. La tradition lui reconnaît également le goût pour la botanique et l'art de la littérature.

Aakhéperou Rê Amenhotep
Nom grec : Aménophis II
Période de règne approximative : 1450 à 1425 avant Jésus-Christ

Thoutmosis III associe au pouvoir Aakhéperou Rê Amenhotep, le fils qu'il a eu de sa seconde épouse, Hatchepsout II Mérirê. Moins intellectuel et plus porté sur les armes, le jeune souverain mène trois campagnes en Syrie. Les affrontements contre le Mitanni, qui se soldent par la perte de la zone comprise entre l'Oronte et l'Euphrate, seront les derniers qui opposeront les deux adversaires. Le nouvel empire hittite fondé par Tudhaliya II menace le Mitanni. La paix règne en Nubie. Aménophis II décore en partie Kalabsha et poursuit les travaux entrepris par Thoutmosis III à Amarna. Il entreprendra également plusieurs chantiers en Thébaïde.

Menkhéperou Rê Thoutmès
Nom grec : Thoutmosis IV
Période de règne approximative : 1425 à 1405 avant Jésus-Christ

Thoutmosis IV succède à Aménophis II. La stèle qu'il fera graver entre les pattes du sphinx de Gîza relate que le dieu lui promettra en songe la royauté s'il le désensablait. Son règne ne dura que neuf ans. Le roi disparaîtra vers l'âge de trente ans après avoir épousé la princesse mitannienne Moutemouia, fille du roi Artakama, qui lui donnera un fils et successeur en la personne d'Amenophis III.

Nebma Rê Amenhotep III
Nom grec : Aménophis III
Période de règne approximative : 1405 à 1367 avant Jésus-Christ

Aménophis III est le fils de Thoutmosis IV et de Moutemouia. Cette dernière assume la régence lorsqu'il monte sur le trône à l'âge de douze ans. Aménophis III épousera une femme d'origine non royale sans doute d'origine nubienne, la reine Tiy, fille d'Youya et de Touya. Le frère de la reine Tiy, le divin Ay, succédera plus tard à Toutankhamon. La Grande Epouse du Roi jouera un rôle de premier plan et prendra le pas sur la reine mère. Le règne d'Aménophis III n'est marqué d'aucun conflit. L'Egypte étend son influence très au-delà de ses frontières.

Le nom du pharaon est attesté en Crête, à Mycène, en Etolie, en Anatolie, au Yémen et à Babylone. Aménophis III épouse Gilu-Heba puis Tadu-Heba, les filles de rois du Mitanni, en signe d'alliance et fait de même avec deux princesses de Babylone. Les rois hittites se renforcent et viendront bientôt menacer la toute puissance de l'Egypte. Aménophis III compte parmi les plus grands constructeurs de l'Egypte ancienne. Il entreprend de nombreux chantiers en Nubie et dans le Nord du pays, à Athribis et à Bubastis.

Les grands travaux du Serapeum à Saqqarah débutent. Les monuments dans la vallée, à Elkab, Souménou, Abydos et Hermopolis, sortent de terre. Le pharaon fait construire à Thèbes un temple censé être le "harem méridional " d'Amon Rê et fait ériger dans le temple de Mout, au Sud de l'enceinte de Karnak, six cents statues de la déesse Sekhmet. Il se fait édifier, sur la rive occidentale, un palais à Malgata et un gigantesque temple funéraire dont il ne reste que les deux statues monumentales appelées colosses de Memnon. Il meurt en l'an 39 de son règne.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / emplacements / époques

Page suivante | 1 | 2 | 3
Anonyme
Amphore
Nouvel Empire

Anonyme
Amulette
XVIIIème dynastie

Anonyme
Bague
XVIIIème dynastie

Anonyme
Vase bilbil
XVIIIème dynastie

Anonyme
Bouteille cananéenne
XVIIIème dynastie

Anonyme
Bracelet
XVIIIème dynastie

Anonyme
Bague
XVIIIème dynastie

Anonyme
Coupe
XVIIIème dynastie
Anonyme
Coupe
XVIIIème dynastie
Anonyme
Coupe
XVIIIème dynastie

Anonyme
Coupe
XVIIIème dynastie

Anonyme
Coupe
Nouvel Empire

Anonyme
Coupe
Nouvel Empire

Anonyme
Gourde
XVIIIème dynastie

Anonyme
Cuiller à fard
Nouvel Empire
Anonyme
Cuiller à fard
Nouvel Empire

Anonyme
Cuiller à fard
Nouvel Empire
Anonyme
Cuiller à fard
Nouvel Empire

Anonyme
Statue
XVIIIème dynastie

Anonyme
Groupe
XVIIIème dynastie

Anonyme
Vase
XVIIIème dynastie

Anonyme
Etui à kohol
XVIIIème dynastie

Anonyme
Etui à kohol
Nouvel Empire

Anonyme
Flacon
Nouvel Empire

Anonyme
Flacon
Nouvel Empire
approx. de 1425 à 1390 avant J.C.

Anonyme
Flacon
Nouvel Empire
approx. de 1425 à 1390 avant J.C.

Anonyme
Coupe
XVIIIème dynastie

Anonyme
Statue
XVIIIème dynastie

Anonyme
Brassard
XVIIIème dynastie
Anonyme
Brassard
XVIIIème dynastie
Anonyme
Brassard
XVIIIème dynastie

Anonyme
Statue
XVIIIème dynastie

Anonyme
Gourde
XVIIIème dynastie
Anonyme
Gourde
XVIIIème dynastie
Anonyme
Gourde
XVIIIème dynastie

Anonyme
Gourde
XVIIIème dynastie
Anonyme
Gourde
XVIIIème dynastie

Anonyme
Gourde
XVIIIème dynastie

Anonyme
Statue
XVIIIème dynastie

Anonyme
Statuette
XVIIIème dynastie

Anonyme
Statue
XVIIIème dynastie

Anonyme
Groupe
XVIIIème dynastie

Anonyme
Statuette
XVIIIème dynastie

Anonyme
Statuette
XVIIIème dynastie

Anonyme
Statuette
XVIIIème dynastie

Anonyme
Relief
XVIIIème dynastie

Anonyme
Groupe
XVIIIème dynastie

Anonyme
Statuette
XVIIIème dynastie

Anonyme
Groupe
XVIIIème dynastie

Anonyme
Stèle
XVIIIème dynastie
Page suivante | 1 | 2 | 3
Plus de photos   
Lieu(x) en relation    
Nouvelle salle (Musée de Louxor)
Article(s) en relation   
Antiquités égyptiennes au Musée du Louvre : circuit historique

Aménophis III et son temps
Aménophis III accéda au trône à l'âge de 10 ans. L'empire égyptien, à son apogée, s'étendait de la quatrième cataracte du Nil, au 18ème parallèle, à la Syrie.
Musée du Louvre
Niveau inférieur
Le Nouvel Empire (107)
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau 0
Niveau 1
Niveau 0
Niveau 1