English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Iran
Guide de visite : Iran
Iran
Suse au IIIème millénaire avant Jésus-Christ
Section 15 sur 34

Musée du Louvre
Antiquités orientales

Dynasties du Proche-Orient
Les Elamites (approx. de le 3ème millénaire à 710 avant J.C.)

Période : 3ème millénaire avant J.C.
En relation avec : Puzur-Inshushinak
Région en relation : Suse

Ouvert tous les jours sauf mardi

 
La disparition de la civilisation proto-élamite, vers 2700 avant Jésus-Christ, entraînera l'éclatement du pays en de multiples principautés.

Voir le tabloid
Description   
La ville de Suse retombera sous la coupe des Sumériens. Les nouvelles principautés iraniennes s'opposeront aux Mésopotamiens. La cité ville d'Awan, se trouvant probablement entre Luristan (région exportatrice de métaux vers la Mésopotamie) et la Susiane, près de l'actuelle Dezful, entendra son influence sur les cités élamites après la victoire de son roi semi légendaire Kish Enmeberagasi au XVIIIème siècle avant Jésus-Christ. Les souverains d'Awan, qui règneront sur la fédération de principautés élamites, mèneront ensuite des incursions en Mésopotamie, particulièrement contre Kish, à la tête de coalition élamites.

Ils seront les premiers à avoir laissé une liste royale en Elam. Celle-ci commence avec trois rois inconnus. Viendront ensuite Peli (vers -2550 avant Jésus-Christ), Târî, Ukkutahish, Hishep-Ratep (vers -2450 avant Jésus-Christ), Shushuntarana, Napil-hush, Kukku-Sime-Temti, Luhî-Ishshan (vers 2325 avant Jésus-Christ), Hishep-Ratep II, Hielu Epir-Mudi et Hîta (vers 2250 avant Jésus-Christ)

Sargon d'Akkad (2334-2279 avant Jésus-Christ), qui envahira la Susiane, devra affronter les principautés élamites. Son troisième successeur, Narâm-Sîn (2254-2218 avant Jésus-Christ), poursuivra la lutte contre les souverains d'Awan avec l'aide du gouverneur de Suse : Puzur-Inshushinak (ou Kutik-Inshushinak). Ce dernier prendra son indépendance au cours de la période d'anarchie qui marquera la fin de l'Empire akkadien en Mésopotamie. Il s'emparera de l'Elam et lancera quelques offensives en Mésopotamie avant de se proclamer "Roi des Quatre Régions". Suse compte alors une population avoisinant les vingt mille habitants. Le nouveau souverain rétablira la langue élamite et donnera naissance à une nouvelle écriture pour retranscrire la langue du pays. Elle sera utilisée parallèlement à l'akkadien des anciens dominateurs, retranscrit dans l'écriture cunéiforme. L'écriture de Puzur-Inshushinak, appelée élamite linéaire car les signes sont construits avec des lignes, ne lui survivra pas. Le roi devra quitter le pouvoir après l'invasion des mêmes Guti qui avaient renversés les souverains akkadiens.

La ville de Simashki dominera ensuite les principautés élamites, sous l'impulsion de l'un de ses premiers souverains, Gir-Namme. La IIIème Dynastie d'Ur, qui dominait alors la Mésopotamie, étendait alors son pouvoir sur la ville de Suse placée sous les ordres d'un shakkanakum aux ordres du lugal (le roi) après sa prise par Shulgi (2094-2047 avant Jésus-Christ). Ce dernier tentera d'endiguer la montée en puissance de la dynastie de Simashki en mariant ses filles aux rois de Warahshe et d'Anshan. Il constituera, dans le même temps, une légion étrangère composée de guerriers iraniens montagnards qu'il postera en Elam conquis. Ibbi-Sîn, successeur de Shulgi, interviendra en Susiane et en Anshan vers 2020 avant Jésus-Christ, avant de tenter une nouvelle politique d'alliances.

La Mésopotamie se désagrègera progressivement, avant de se diviser entre les royaumes d'Ur et d'Isin. Kindattu, roi de Simashki, fera alliance avec les seconds. Il sera repoussé par le roi d'Isin Ishbi-Erra en 2007 avant Jésus-Christ, alors qu'il tentait de s'emparer du sud de la Mésopotamie. Il entreprendra une nouvelle offensive trois ans plus tard, qui lui permettra d'envahir la ville d'Ur et s'emparer de ses trésors. Le roi Ibbi-Sîn sera exilé en Anshan. Sa défaite marquera la fin de la IIIème dynastie d'Ur et de la domination sumérienne sur la Mésopotamie.

Kindattu, nouveau maître de l'Elam, réinstaurera l'ordre en place sous les proto-élamites mais renoncera à s'établir en Mésopotamie. Les souverains d'Isin, puis de Larsa, se partageront la région. Simashki, enrichie par les réserves du Luristan, se substituera à Suse et à Anshan qui conserveront une place importante dans le royaume. L'influence mésopotamienne, véhiculée par Suse, s'imposera dans le pays au détriment de l'art élamite. L'akkadien, toujours utilisé sous les souverains de Simashki, sera progressivement abandonné au profit de l'élamite de type syllabique adapté à l'écriture cunéiforme mésopotamienne. Les deux langages seront alors retranscrits avec des signes identiques. Il en sera ainsi jusqu'à la fin de l'Elam.

Le roi Gungunum de Larsa ravagera l'Elam à la fin du XXème siècle avant Jésus-Christ, avant de s'emparer de Suse quelques années plus tard. La dynastie de Simashki, qui s'éteindra progressivement dans le courant du XIXème siècle avant Jésus-Christ, livrera une liste royale comprenant les noms de Gir-Namme (vers -2030 avant Jésus-Christ), Tazitta I, Ebarat I, Tazitta II, Lurrak-Luhha, Huba-simti, Kindattu (vers 2000 avant Jésus-Christ), Indattu-Inshushinnak I, Tan-Ruhuratir, Ebarat II, Indattu-Inshushinnak II, Indattu-Napir et Indattu-Temti.

Les premiers souverains de la nouvelle dynastie d'Eparti, fondée par le souverain du même nom, reconstruiront Anshan. Ils domineront l'Elam et le Haut-Pays après l'effondrement de la dynastie de Simashki. La population élamite, d'origine nomade, s'opposera à la civilisation akkadienne sédentarisée de Susiane qui était alors une possession mésopotamienne (le royaume de Larsa). Les souverains épartides se proclameront "Rois de Suse et d'Anshan", du Bas et du Haut Pays après leur reconquête de Suse et la réunification du pays. Ils feront d'Anshan une capitale opulente - grâce aux échanges le reste de l'Iran - et n'oublieront pas le Haut-Pays. Les grands sukkalamah feront sculpter les rochers du site de Kurangum, où était vénéré Naparisha.

Le panthéon élamite, qui comprenait certaines divinités mésopotamiennes introduites lors des invasions de la Susiane, comprenait les deux dieux principaux d'Anshan et de Suse, respectivement Naparisha et Inshushinak. Naparisha, le dieu tutélaire de l'Anshan et de tout le Haut-Pays élamite, sera hérité des temps archaïques de l'Elam. Il sera vénéré sur les sites rupestres en plein air de cette région, tels que Kurangum. Considéré comme le véritable souverain du pays, dont les rois ne sont que les serviteurs, cette divinité sera représentée chevauchant un serpent gigantesque symbolisant l'eau et la vie souterraine. Inshushinak, qui signifie "le seigneur de Suse", disposera de sa ziggurat dans cette cité ainsi que de temples dans la région. Cette divinité, à l'origine de la renaissance de la nature au printemps, sera assimilée au dieu mésopotamien Ningirsu/Ninurta (fils du grand dieu Enki/Ea), dieu de la terre et de la nature.

Les souverains élamites de cette époque porteront le titre de sukkalmah (grand régent) hérité de la hiérarchie de la IIIème dynastie d'Ur. Ayant autorité sur les autres princes de l'Elam, le sukkalmah devait être l'aîné de la famille. Il était assisté du sukkal (prince) de Suse, son frère cadet appelé à lui succéder. Ce dernier confiait son titre de sukkal à son frère le plus âgé après lui, lors de sa montée sur le trône. Le dernier sukkalmah de la lignée désignait son fils, ou l'un des ses neveux, pour lui succéder. Le sukkalmah régnait dans la ville de la dynastie régnante, généralement à Anshan, tandis que sukkal était installé dans le palais de Suse.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Anonyme
Galet
Empire de Puzur-Inshushinak
vers 2100 avant J.C.

Anonyme
Galet
Empire de Puzur-Inshushinak
vers 2100 avant J.C.

Anonyme
Statue
Empire de Puzur-Inshushinak
vers 2100 avant J.C.

Anonyme
Statue
Empire de Puzur-Inshushinak
vers 2100 avant J.C.

Anonyme
Statue
Empire de Puzur-Inshushinak
vers 2100 avant J.C.
Anonyme
Statue
Empire de Puzur-Inshushinak
vers 2100 avant J.C.

Anonyme
Statue
Période Paléo-Elamite

Anonyme
Table
Empire de Puzur-Inshushinak
vers 2100 avant J.C.
Plus de photos   
Lieu(x) en relation    
Iran (Musée du Louvre)
Iran (Musée du Louvre)
Iran (Musée du Louvre)
Iran (Musée du Louvre)
Musée du Louvre
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Iran (8)
Niveau inférieur
Niveau 0
Niveau 1
Niveau 0
Niveau 1