English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Escalier Colbert
Guide de visite : Escalier Colbert
Escalier Colbert
Section 22 sur 83

Musée du Louvre
Objet(s) d'Art

Histoire de France
Monarchie de Juillet (de 1830 à 1848)

En relation avec : Jean-Baptiste Colbert
Période de : Napoléon III
Région en relation : France

Ouvert tous les jours sauf mardi

 
Les deux vitraux présentés sur ce palier, sont les seuls à avoir subsisté de la commande pour les douze fenêtres du pavillon de l'Horloge du palais du Louvre. Ils ont été déposés en 1857, lors des travaux de Lefuel au Louvre et restaurés.

Voir le tabloid
Histoire   
Hector Lefuel construira les bâtiments de l'aile nord du Nouveau Louvre de 1854 à 1857, en partie d'après les plans de Louis Visconti. Les locaux seront attribués au ministre d'Etat et à différents services administratifs. Les bureaux et les appartements de cette aile seront desservis par trois grands escaliers : celui-ci ainsi que ceux du Ministre et de la Bibliothèque. L'escalier Colbert, situé au centre du pavillon qui porte son nom, ne présente aucune décoration particulière. Il possède toutefois un portique à colonnes double. Le décor de casques au-dessus de porte rappelle que cette partie du Nouveau Louvre hébergeait une caserne.
Description   
Pour des raisons de hauteur sous plafond, ils ne sont pas inclus dans le parcours chronologique des salles consacrées à la Restauration et à la Monarchie de Juillet.

Brongniart, directeur de la Manufacture de Sèvres, et Cailleux, directeur adjoint du Louvre, passeront commande à Claude-Aimé Chenavard d'un dessin pour un grand vitrail de la Renaissance pour le Louvre en 1833. Le vitrail sera mis en place en 1841. Son iconographie représente les "inventions, découvertes et travaux qui ont signalé l'époque de la Renaissance, entre 1450 et 1550". La composition du centre, du peintre Robert-Fleury, montre Louis XI recevant le première bible imprimée en France, entre les personnifications de l'Art et de la Science. La lunette supérieure dépeint la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb.

Le roi décidera, en 1838, d'étendre la commande aux douze fenêtres du pavillon de l'Horloge et d'inclure ce vitrail dans un vaste programme, traitant de sujets historiques liés au Louvre. Le vitrail d'Alaux (1786-1864), qui illustre François Ier instituant le Collège de France et la mort de Léonard de Vinci dans les bras de François Ier sera présenté à l'exposition des produits des Manufactures de 1847. La technique utilisée est celle de la peinture en couleurs vitrifiables sur verre blanc, comme toujours à Sèvres. La technique médiévale du verre teinté dans la masse et découpé ne sera utilisée que pour certaines parties décoratives.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Manufacture de Sèvres
Vitrail des inventions, découvertes et travaux qui ont signalé l'époque de la Renaissance entre 1450 et 1550
Thème historique
Dimensions : 3.7 m x 5.87 m
de 1834 à 1838
Robert-Fleury
Vitrail des inventions, découvertes et travaux qui ont signalé l'époque de la Renaissance entre 1450 et 1550
Thème historique
Dimensions : 3.7 m x 5.87 m
de 1834 à 1838
Claude-Aimé Chenavard (1798-1838)
Vitrail des inventions, découvertes et travaux qui ont signalé l'époque de la Renaissance entre 1450 et 1550
Thème historique
Dimensions : 3.7 m x 5.87 m
de 1834 à 1838

Jean Alaux (le Romain) (1786-1864)
Thème historique
Dimensions : 2.05 m x 4.67 m
de 1839 à 1847
Manufacture de Sèvres
Thème historique
Dimensions : 2.05 m x 4.67 m
de 1839 à 1847
Plus de photos   
Musée du Louvre
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Escalier Colbert (2)
Niveau 0
Niveau 1
Niveau 0
Niveau 1