English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > De l'an mille à la première domination perse
Guide de visite : De l'an mille à la première domination perse
De l'an mille à la première domination perse
La Troisième Période Intermédiaire - Epoque Saïte - La première domination perse
Septième salle du musée Charles X
Section 40 sur 41

Musée du Louvre
Antiquités égyptiennes

Egypte antique
Troisième période intermédiaire (approx. de 1085 à 730 avant J.C.)

Période : approx. entre 1069 et 404 avant J.C.
En relation avec : Charles X
Région en relation : Egypte

Ouvert tous les jours sauf lundi, mardi et samedi
Nocturne mercredi

 
L'Egypte se divise et doit faire face de de nombreuses invasions étrangères parmi lesquelles celles de Perses. Les Grecs puis des Romains prendront la relève.

Voir le tabloid
Histoire   
XXIème Dynastie de Tanis
Période allant d'environ de 1085 à 950 avant Jésus-Christ

Hérithor ex-général devenu grand prêtre se proclame roi de Haute-Egypte à Thèbes en 1085 avant Jésus-Christ. Piankhi, Pinedjem I et II, Masahert, Menkheper Rê, Nesbenebded... seront ses successeurs. La même année à Tanis, Smendès se proclame roi de Basse-Egypte.

Smendès
Date de début de règne approximative : 1085 avant Jésus-Christ

Smendès se proclame roi à la mort de Ramsès XI et fonde une nouvelle dynastie dans le Nord du pays. Il est probable qu'il épouse l'une fille de ses filles du pharaon défunt pour justifier son appartenance à la maison royale. Il transfère la capitale de Pi-Ramsès à Tanis, ville dans laquelle il sera enterré au terme d'un règne d'un quart de siècle. Piânkh, qui a succédé à Hérihor, confie à son fils Pinedjem la charge spirituelle de Grand Prêtre et le nomme à la tête des armées de la Haute-Egypte et de la Nubie.

Les deux composantes du triumvirat qui détenaient la réalité du pouvoir lors des dernières années du règne de Ramsès XI se partage ainsi le pouvoir. Pinedjem adopte la titulature royale et épouse Hénouttaouy qui est de sang royal. Le couple donnera naissance à trois fils (Psousennès Ier, Masaharta, Menkhéper Rê) et une fille Maâtka Rê qui prendra la fonction de Divine Adoratrice, épouse exclusive du dieu. Masaharta et Menkhéper Rê deviendront Grand Prêtre tandis que le premier de ses fils, Psousennès Ier, héritera du trône. Le pouvoir surnaturel du pharaon, descendant d'Amon, est contesté par le Grand Prêtre, qui revendique le pouvoir d'exprimer la volonté du dieu. L'autorité politique est soumise à celle qui commande le spirituel. La partition du pouvoir résistera à la disparition de Smendès meurt.

Le pays est gouverné par les deux corégents Néferka Rê Amenemnesout, "Amon est le roi", probablement fils de Hérihor et Psousennès Ier, fils de Smendès. Le roi Psousennès Ier revendique son appartenance thébaine et renforce ses liens avec le clergé d'Amon en mariant sa fille Asetemkheb au Grand Prêtre Menkhéper Rê qui exerce le pontificat d'Amon à Tanis. Cette charge sera ensuite transmise à son fils, Smendès II avant la mort de Psousennès Ier, puis au frère de celui-ci Pinedjem II. Aménémopé, fils probable de Psousennès Ier, lui succède. La succession au trône de Tanis reviendra ensuite à Aakhéper Rê Sétépen Rê, appelé Osorkon l'Ancien. Son règne laissera peu de traces.

Néferka Rê (Amenemnesout) Hikouast
Aménémès

Le pays est gouverné par les deux corégents Néferka Rê Amenemnesout, "Amon est le roi", probablement fils de Hérihor et Psousennès Ier, fils de Smendès. Le roi Psousennès Ier revendique son appartenance thébaine et renforce ses liens avec le clergé d'Amon en mariant sa fille Asetemkheb au Grand Prêtre Menkhéper Rê qui exerce le pontificat d'Amon à Tanis.

Akheper Rê Sétepe Amon
Psousennès Ier
Durée de règne approximative : 19 ans

Ouserma Rê Sétepen Amon
Siamon
Durée de règne approximative : 49 ans

Le dernier grand pillage de la nécropole thébaine, qui conduira le Grand Prêtre d'Amon à ensevelir les momies royales dans la tombe d'Inhâpy, interviendra sous le règne de Siamon. Le pouvoir de ce pharaon se limite à la Basse-Egypte. Ce dernier entreprendra un programme de travaux à Tanis, à Héliopolis et à Memphis et favorisera le clergé de Ptah en place dans cette dernière ville. Le règne de Siamon sera marqué par la lutte qu'il entreprend contre les Philistins qui menacent l'accès aux ports de la Phénicie. Le pharaon détruira la ville de Gezer et signera une nouvelle alliance avec le royaume de Jérusalem qui sera consacrée par le mariage de Salomon avec une Egyptienne.

Noutkheper Rê Sétepen Amon
Durée de règne approximative : 17 ans

Titkheperou Rê Sétepen Amon
Psousennès
Date de fin de règne approximative : 950 avant Jésus-Christ

XXIIème dynastie libyenne
Période allant d'environ de 950 à 817 avant Jésus-Christ

Le nouveau roi libyen Chéchonq Ier s'empare du royaume du Delta et installe sa capitale à Bubastis. Il remplace le culte d'Amon par celui des idoles. Neuf rois libyens constitueront la XXIIème dynastie libyenne qui règnera jusqu'en 817 avant Jésus-Christ

Chéchonq Ier
Date de début de règne approximative : 950 avant Jésus-Christ

Le règne de Chéchonq l'Ancien concrétise la prise de pouvoir progressive des grands chefs des Mâchaouach. La domination les Libyens originaires de Bubastis commence. Chéchonq Ier, qui hérite du trône, n'est autre le général en chef des armées et le conseiller du roi dont il a épousé la fille Maâtka Rê. La religion subit de plein fouet l'influence berbère. La déesse chatte Bastèt, qui devient la grande déesse nationale, sera associée à la déesse lionne Sekhmet. Le nouveau roi berbère fera ériger à Thèbes un nouveau grand temple à la déesse Bastèt. Le culte des idoles prendra le pas sur le culte d'Amon.

C'est dans ce cadre que l nouveau pharaon confie à l'un de ses fils, Ioupout, les charges de Grand Prêtre d'Amon de général en chef des armées et de gouverneur de la Haute-Egypte et à l'autre de ses fils, Nimlot, le commandement d'Hérakléopolis. Le troisième fils, Osorkon Ier, héritera du trône.

Chéchonq Ier donnera asile à l'hébreu Jéroboam envoyé en exil par son frère Roboam. Il mène une expédition en Palestine pour chasser les bandes de bédouins écumaient la région des lacs amers, s'empare de Gaza et assiège Jérusalem. La ville devra remettre le trésor du roi Salomon à l'envahisseur pour être épargnée. Jéroboam qui s'estime trahi tente de s'enfuir. Le pharaon met à profit cette expédition pour étendre sa suzeraineté sur la Syrie et la Palestine. Il ajoutera ses pierres au temple d'Amon Rê de Karnak où il fait représenter le triomphe de l'Egypte sur les deux royaumes juifs de Juda et d'Israël.

Osorkon Ier

Osorkon Ier poursuit la politique de son père. Il favorise les grands clergés du royaume à Memphis, Héliopolis, Hermopolis, Karnak et Bubastis et poursuit le programme de travaux commencés par Chéchonq Ier autour d'Hérakléopolis. Son fils, le futur Chéchonq II qui deviendra corégent, remplace son frère Ioupout au poste de Grand Prêtre d'Amon. Il meurt avant son père qui disparaîtra à son tour quelques mois plus tard.

Takélot Ier

Takélot Ier, fils Osorkon Ier et d'une épouse secondaire, règnera 15 ans sans laisser le moindre monument connu en souvenir de son passage. Son frère Iouwelot, Grand Prêtre à Thèbes, le conteste mais ne peut assouvir ses ambitions en raison de la présence d'une garnison à proximité de Hérakléopolis.

Osorkon II

Osorkon II, le fils de Takélot Ier qui hérite du trône, accepte qu'Harsiesis succède à son père Chéchonq II dans la charge de Grand Prêtre d'Amon. Cette concession qui instaure un précédent dangereux de transmission héréditaire, affaibli le pouvoir du pharaon et provoque une nouvelle crise de succession. Harsiesis se proclame roi dès la quatrième année du règne de son cousin. Lorsqu'il meurt, Osorkon II reprend l'initiative. Il installe son fils Nimlot à Karnak et confie à son autre fils Chéchonq la charge de Grand Prêtre de Memphis.

Hornakht devient Grand Prêtre d'Amon à Tanis. Le roi embellit le temple de Bastet dans sa ville de Bubastis et entreprend également des travaux à Léontopolis, Memphis et à Tanis. Le traité d'alliance avec Byblos est menacé par la politique expansionniste d'Assurnasirpal II, roi conquérant d'Assyrie, puis de son fils Salmanazar III qui étendent leurs frontières du Nord de la Mésopotamie au Moyen Euphrate jusqu'en Syrie, à l'Oronte et la côte d'Amourrou.

Les royaumes d'Hamath, Damas et Israël s'allient pour protéger la Syrie du Nord des nouveaux envahisseurs. Byblos et l'Egypte, qui envoient chacun un contingent, participent à la bataille de Qarqar sur l'Oronte qui arrête la progression de l'armée de Salmanazar III. Les royaumes de Syro-Palestine constituent le dernier rempart qui protège l'Egypte de la menace assyrienne.

Takélot II

Takélot II, fils cadet d'Osorkon II, hérite du trône à la mort de son père en raison de la mort du fils aîné Chéchonq, mort avant la succession. Le demi-frère de Takélot II, Nimlot, épouse la fille de ce dernier et réunit sous son autorité Hérakléopolis et Thèbes. Les relations entre Thèbes et Tanis sont pacifiques durant cette période. Le prince héritier Osorkon, désigné par Nimlot, sera contesté par les Thébains qui se soulèvent. La révolte, matée par la force, donne naissance à une guerre civile qui va durer 15 ans.

Chéchonq III

Osorkon doit regagner Tanis lorsque Takélot II décède. Il refuse de reconnaître le nouveau pharaon Chéchonq III, jeune frère du roi disparu, dont la désignation viole les règles de succession. Chéchonq III bénéficie naturellement du soutien des Thébains qui craignent l'arrivée d'Osorkon au pouvoir. Le nouveau pharaon s'aménage les bonnes grâces du clergé de Karnak en les laissant libre de choisir eux-mêmes le Grand Prêtre d'Amon. Harsiesis réapparaîtra ainsi comme pontife en l'an 6 de Chéchonq III.

Les derniers rois de la XXIIème dynastie

Pimay, qui succède à Chéchonq III, règnera 7 années. Son successeur Chéchonq V n'exercera son autorité, au cours de ses 37 ans de règne, que sur un territoire limité qui ne dépasse guère Tell el-Yahaudiyeh. Son fils Osorkon IV, dernier représentant de la XXIIe dynastie ne gouvernera plus que Tanis et Bubastis.

XXIIIème dynastie

Pétoubastis Ier

Le prince Pétoubastis Ier se proclame roi en l'an 8 du règne de Chéchonq III et fonde une nouvelle dynastie à Léontopolis, la XXIIIème selon Manéthon. Deux pharaons se partagent le pouvoir au sein même du Delta.

Chéchonq IV

Chéchonq IV, qui succède à Pétoubastis Ier au trône de Léontopolis, ne règnera que très brièvement.

Osorkon III

Osorkon III, qui succède à Chéchonq IV, est reconnu par la chefferie de Mâ de Mendès. Son pouvoir s'étend à Memphis et en Moyenne Egypte.

Takélot III

Le Grand Prêtre Takélot, est nommé corégent et succède à son père, Osorkon III, sous le nom de Takélot III. Une chefferie Mâ, constituée à Saïs vers 767 avant Jésus-Christ et dirigée par un Osorkon, étend son pouvoir vers l'Ouest au détriment des chefs libyens, vers le Nord en s'emparant de Bouto et vers le Sud en direction de Memphis. Tefnakht se proclame "Grand Chef des Libou et Grand Prince de l'Ouest" en 730 avant Jésus-Christ. Son pouvoir s'étend à l'Ouest et à la moitié du Delta central.

Roudamon

Roudamon, qui règnera 3 ans, succède à son frère Takélot III. Il donnera sa fille en mariage à un nommé Peftjaouaouibastet.

Ioupout II

Le fils de Roudamon, Ioupout II, exerce un pouvoir limité à Léontopolis et à Thèbes. Peftjaouaouibastet, gendre de Roudamon, adopte également à Hérakléopolis la titulature royale, tout comme son collègue d'Hermopolis, Nimlot. L'Egypte ne compte alors pas moins de 5 pharaons qu sont à peine reconnus par les grands chefs de la province du Nord. La division du pays va considérablement l'affaiblir et permettre l'invasion éthiopienne conduite par Piânkhy.

Basse Epoque

Tefnakht reprend le pouvoir sur l'Ouest du Delta jusqu'à Memphis et se proclame le premier de la XXIVème dynastie qui prend Saïs pour capitale.

XXIVème dynastie
Période allant d'environ de 730 à 715 avant Jésus-Christ

Tefnakht
Période de règne approximative : 730 à 720 avant Jésus-Christ

Tefnakht reprend le pouvoir sur l'Ouest du Delta jusqu'à Memphis et se proclame le premier de la XXIVème dynastie qui prend Saïs pour capitale.

Bakenrenef
Nom grec : Bocchoris
Période de règne approximative : 720 à 715 avant Jésus-Christ

Bakenrenef, qui succède à son père Tefnakht à l'issue de 8 années de règne, étend son pouvoir à l'ensemble du Delta.

XXVème dynastie nubienne
Période allant d'environ de 751 à 656 avant Jésus-Christ

La Nubie, qui devient indépendante à la fin de la période ramesside, occupe un territoire situé à proximité de la Quatrième Cataracte. Largement influencée par la longue période d'occupation égyptienne au cours du Nouvel Empire, elle donne naissance à une dynastie originaire de Gebel Barkal qui adopte la tradition du pouvoir pharaonique. Les rois se font enterrer dans la nécropole d'El-Kourrou. Le premier pharaon connu, qui portait le nom d'Alara, serait le septième de la dynastie. Son frère Kachta, "le Kouchite", accède au trône en 760. Il s'empare de la Basse Nubie et donne naissance à plusieurs enfants. Son premier fils, Piânkhy, lui succède et étend les frontières au Nord du pays jusqu'à la ville de Thèbes. Le deuxième fils de Kachta, Chabaka, prendra ensuite la succession.

Piânkhy
Période de règne approximative : 751 à 716 avant Jésus-Christ

La réaction des Egyptiens du Nord ne tarde pas. Tefnakht, roi de Saïs, rassemble les royaumes du Delta ainsi qu'Hérakléopolis et Hermopolis et part affronter Piânkhy. La campagne de reconquête se solde par une défaite. Ioupout II de Léontopolis, Peftjaouaouibastet d'Hérakléopolis, Osorkon IV de Tanis et Nimlot d'Hermopolis sont faits prisonniers. Tefnakht parvient à s'enfuir.

La région de Thèbes passe définitivement aux mains des Nubiens qui contrôlent les pistes occidentales jusqu'à l'oasis de Dakhla. Piânkhy agrandit le temple situé dans sa capitale, Napata, consacré à Amon de la "Montagne Pure" du temps de Thoutmosis III, le Gebel Barkal. Le complexe devient une réplique des temples de Karnak. Le pharaon fait ériger une pyramide dans la nécropole d'El-Kourrou.

Chabaka (Shabaka)
Période de règne approximative : 716 à 701 avant Jésus-Christ

Piânkhy qui meurt après un règne de 31 ans, est remplacé par son frère Chabaka. Ce dernier, qui décide de prendre le contrôle de la vallée du Nil, s'empare de Memphis et du Nord du pays. Bakenrenef est chassé du trône. L'absence de réaction des Assyriens permet de supposer la signature d'un partage tacite de la région entre les deux puissances d'alors. Chabaka honore les dieux des principales cités égyptiennes parmi lesquelles Athribis, Memphis, Abydos, Dendera, Esna, Edfou et Thèbes. Il rétablit la fonction de Grand Prêtre d'Amon à Karnak qu'il confit à son fils Horemakhet. Chabaka meurt en 702 après quinze ans de règne et se fait enterrer à El-Kourrou. Le pouvoir revient alors aux enfants de Piânkhy, Chabataka, puis Taharqa.

Chabataka (Shabataka)
Période de règne approximative : 701 à 690 avant Jésus-Christ

Chabataka poursuit le programme des travaux entrepris par son oncle à Memphis, à Louxor et à Karnak. Il vient en aide aux rois de Phénicie et de Palestine qui se soulèvent contre l'Assyrie et envoie sur place un corps expéditionnaire commandé par son frère Taharqa. Il fera demi-tour lorsqu'il se rendra compte que les Assyriens avancent à sa rencontre et se repliera à l'intérieur des frontières égyptiennes. Le roi assyrien Sennacherib rentre alors à Babylone. Ammeris, le gouverneur mis en place par les Ethiopiens à Saïs, meurt vers 695 avant Jésus-Christ. Stephinates, également appelé Tefnakht II, lui succède de 695 à 688 avant Jésus-Christ. Il perpétuera la tradition de Bakenrenef qui servira de fondement à la future dynastie saïte.

Taharqa
Période de règne approximative : 690 à 665 avant Jésus-Christ

Taharqa succède à son frère Chabataka en 690 avant Jésus-Christ. Son règne d'un quart de siècle est brillant. Il fait agrandir le temple de Kawa qui devient le deuxième grand sanctuaire des rois napatéens et ouvre de nombreux chantiers à Sanam Abou Dôm, Méroë, Semna, Qasr Ibrim et Bouhen. Il entreprend la reconstruction des temples de Karnak et relance l'activité de Médinet Habou. Les Assyriens lancent une offensive sur l'Egypte, en l'an 17 du règne de Taharqa, qui sera repoussée. Ils reviennent trois ans plus tard, avec plus de succès.

Assarhaddon remporte une bataille sur Taharqa et prend Memphis. Le pharaon éthiopien se replie dans le Sud avec ses troupes. Les Assyriens, qui contrôlent le Nord de l'Egypte, souhaitent renforcer le pouvoir de leurs alliés Saïtes. Les tentatives de déstabilisation de Taharqa échouent. Assurbanipal, qui a succédé à Assarhaddon, revient en Egypte pour rétablir l'autorité assyrienne sur la région. Il remporte une victoire sur Taharqa devant Memphis et prend le contrôle du pays jusqu'à Assouan. Les principaux chefs à Saïs sont exécutés à l'exception de Nékao Ier qui sera nommé à la tête du royaume. Les Saïtes prennent ainsi le pouvoir avec l'appui des envahisseurs.

Tantamani
Date de début de règne approximative : 665 avant Jésus-Christ

Taharqa meurt à Napata en 665 avant Jésus-Christ. Son cousin Tantamani lui succède et part aussitôt à la reconquête de l'Egypte. Nékao Ier meurt au cours des affrontements. Le roi assyrien Assurbanipal vient au secours des Saïtes et repousse Tantamani jusqu'à Thèbes puis jusqu'à Napata. Les envahisseurs mettent à sac la cité thébaine et en rapportent tous les trésors accumulés dans les temples. La dynastie éthiopienne a vécu.

XXVIème dynastie saïte
Période allant d'environ de 663 à 525 avant Jésus-Christ

Psammétique Ier
Période de règne approximative : 663 à 609 avant Jésus-Christ

Psammétique Ier succède à Nékao Ier avec la bénédiction des Assyriens. Le nouveau pharaon assied son autorité sur les souverains du Nord et sur Thèbes en faisant adopter sa fille Nitocris par les Divines Adoratrices d'Amon. L'Egypte s'ouvre au monde extérieur, notamment en direction de la Grèce et de l'Asie Mineure. Psammétique Ier radicalise la pensée religieuse. Le culte des animaux connaît un grand essor. Le Sérapeum de Memphis est agrandi pour répondre au développement du culte de l'Apis.

La tradition memphite prend le pas sur la théologie enseignée à Thèbes. Memphis devient capitale du royaume tandis que le rôle de Saïs est limité à celui de résidence et de nécropole. La politique et l'économie du pays sont confiées à des hauts fonctionnaires Saïtes. La prospérité revient et l'Egypte retrouve une partie de l'influence qu ‘elle avait perdu dans la région. Psammétique Ier met à profit l'affaiblissement du pouvoir assyrien pour chasser ses garnisons jusqu'à Asdod en Palestine.

Nékao II (Néchao)
Période de règne approximative : 609 à 594 avant Jésus-Christ

Nékao II prend la succession de son père lorsque celui-ci disparaît. Il tente de venir au secours des Assyriens menacés par les Mèdes et les Babyloniens qui se sont emparés du Harran mais profite bientôt du vide laissé par les Assyriens pour mettre la main sur la Palestine. Il place son fils Elyaqim sur le trône d'Israël et s'assure du contrôle de la Syrie.

Nabuchodonozor, roi de Babylone, repousse les Egyptiens jusqu'à Hamath et inflige une sévère défaite aux troupes égyptiennes. Les frontières égyptiennes se limiteront dès lors à la région de Gaza. Chassé à l'Est, Nékao II poursuit la politique d'ouverture en mer Egée. Il encourage l'installation de colons constitue une flotte capable de s'imposer en Méditerranée et en mer Rouge. Il inaugure les grands travaux d'ouverture d'un canal reliant la Méditerranée à la mer Rouge.

Néferib Rê Psammétique II
Période de règne approximative : 594 à 588 avant Jésus-Christ

Néferib Rê Psammétique II succède à son père Nékao II qui meut en 595 avant Jésus-Christ. Il pousse les habitants de Jérusalem à la rébellion lorsque Nabuchodonozor II s'empare de la ville et la pille. Il part également en guerre contre le pays de Kouch pour des raisons inconnues.

Khaâib Rê Apriès
Période de règne approximative : 588 à 568 avant Jésus-Christ

Khaâib Rê Apriès, qui succède à son père en 589 avant Jésus-Christ, doit assumer la situation provoquée par la révolte de Jérusalem contre Babylone. Nabuchodonozor II, qui contrôle la Phénicie, échoue devant Tyr ravitaillée par la mer par le nouveau roi d'Egypte. L'armée égyptienne ne peut porter secours à Jérusalem et se replie. La garnison d'Eléphantine se révolte lorsqu'elle apprend la défaite égyptienne face à Nabuchodonozor II. Les troubles dégénèrent une guerre civile qui oppose les forces nationales et les mercenaires grecs et cariens.

Amasis
Période de règne approximative : 568 à 525 avant Jésus-Christ

Le général Amasis, qui s'était couvert de gloire dans l'expédition contre les Kouchites, est proclamé roi. Khaâib Rê Apriès meurt en 570 avant Jésus-Christ au cours d'un affrontement armé contre son nouveau rival. Les troupes de Nabuchodonozor II, qui tentent d'envahir l'Egypte, sont arrêtées par Amasis. Ce dernier, qui doit résoudre le problème grec et carien, concentre ces étrangers dans la ville de Naucratis et leur accorde des privilèges économiques et commerciaux importants.

Il reconnaît à la cité le statut de comptoir autonome doté de ses propres lieux de culte. Cette initiative contribuera à la prospérité de l'ensemble du pays. La paix est signée avec Crésus, le légendaire roi de Lydie, Polycrate, le tyran de Samos et Babylone. Les Perses, qui constituent un empire encore plus puissant que celui édifié jadis les Assyriens, deviennent les maîtres de l'Asie Mineure. Les Grecs sont les seuls en mesure de contester leur hégémonie.

Psammétique III
Période de règne approximative : 525 avant Jésus-Christ

Psammétique III monte sur le trône à la mort d'Amasis en 526 avant Jésus-Christ. Il doit affronter, l'année suivante, Cambyse II a succédé à Cyrus II sur le trône de Suse. L'armée de Psammétique III est défaite à Péluse au printemps 525 avant Jésus-Christ. L'Egypte devient une province de l'Empire achéménide.

XXVIIème dynastie perse achéménide
Période allant d'environ de 525 à 404 avant Jésus-Christ

Les rois de Suse, qui vont régner sur l'Egypte en tant que pharaons, adopteront tous une titulature complète et continueront l'oeuvre de leurs prédécesseurs "égyptiens".

Cambyse II
Période de règne approximative : 525 à 522 avant Jésus-Christ

Cambyse II, qui accède au trône égyptien après sa victoire sur Psammétique III en 525 avant Jésus-Christ, entreprend d'importants travaux au Ouadi Hammamat ainsi que dans plusieurs temples d'Egypte. Les sanctuaires et les cultes nationaux sont respectés. Le nouveau pharaon tentera vainement de s'emparer de la Nubie et de ses oasis.

Darius Ier
Période de règne approximative : 522 à 485 avant Jésus-Christ

Darius Ier, qui succède à Cambyse II, monte sur le trône en 522 avant Jésus-Christ. Le nouveau roi achève les travaux de percement du canal entre la mer Rouge et la Méditerranée inaugurés par de Nékao II. Les Grecs remportent la célèbre victoire de Marathon aux dépens des Perses en 490 avant Jésus-Christ. Les Egyptiens du Delta profitent de la faiblesse des envahisseurs pour se soulever 4 ans plus tard. Xerxès, qui a succédé à Darius Ier, mate la révolte et installe son fils Achaiménès à la tête de la satrapie d'Egypte.

Xerxès
Période de règne approximative : 485 à 464 avant Jésus-Christ

La défaite de Xerxès à Salamine en 465 avant Jésus-Christ, son assassinat et son remplacement par Artaxerxès Ier, favorisent un nouveau soulèvement. Inaros, dynaste libyen et fils du dernier Psammétique, rassemble les forces nationalistes disséminées dans le Delta et se déclare roi. L'assistance maritime des Grecs ne suffira pas à chasser les Perses d'Egypte. Arsamès remplace Achaiménès à la tête de la satrapie. La Grèce et la Perse signent une paix qui rétablira le calme dans la région durant une génération.

Artaxerxès Ier
Période de règne approximative : 464 à 424 avant Jésus-Christ

Darius II
Période de règne approximative : 424 à 404 avant Jésus-Christ

La succession d'Artaxérès Ier, à Suse, par Darius II en 425 avant Jésus-Christ donne le signal d'une nouvelle période de troubles. Les Grecs, notamment Sparte, encouragent un nouveau soulèvement des habitants de Saïs.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / emplacements / époques

Page suivante | 1 | 2
Anonyme
Statue
XXVIème dynastie dite des rois "saïtes"

Anonyme
Amulette
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Amulette
XXVIIème dynastie perse achéménide

Anonyme
Bague
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Bague-sceau
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Boîte
XXVème dynastie des rois "kouchites"

Anonyme
Calice
XXIIème dynastie libyenne
Anonyme
Calice
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Collier
Troisième période intermédiaire

Anonyme
Boîte
XXVIème dynastie dite des rois "saïtes"

Anonyme
Cercueil
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Cercueil
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Cercueil
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Cercueil
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Cercueil
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Egide
Troisième période intermédiaire

Anonyme
Egide
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Papyrus mythologique
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Statuette
Troisième période intermédiaire

Anonyme
Figurine
Troisième période intermédiaire
Anonyme
Figurine
Troisième période intermédiaire
Anonyme
Figurine
Troisième période intermédiaire

Anonyme
Figurine
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Figurine
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Figurine
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Livre des Morts
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Statue
XXVème dynastie des rois "kouchites"

Anonyme
Tête d'homme
XXVIème dynastie dite des rois "saïtes"

Anonyme
Vase
XXVIIème dynastie perse achéménide

Anonyme
Buste
XXVIème dynastie dite des rois "saïtes"

Anonyme
Godet
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Gourde
XXVIème dynastie dite des rois "saïtes"

Anonyme
Statue
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Papyrus mythologique
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Papyrus mythologique
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Papyrus mythologique
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Papyrus mythologique
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Papyrus mythologique
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Papyrus mythologique
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Stèle
XXVIème dynastie dite des rois "saïtes"

Anonyme
Statue
XXIIème dynastie libyenne
vers 850 avant J.C.

Anonyme
Stèle funéraire
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Portrait
XXVIème dynastie dite des rois "saïtes"

Anonyme
Stèle funéraire
XXIIème dynastie libyenne

Anonyme
Statuette
XXVème dynastie des rois "kouchites"

Anonyme
Statue
XXVIème dynastie dite des rois "saïtes"

Anonyme
Livre des Morts
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Livre des Morts
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Livre des Morts
XXIème dynastie de Tanis

Anonyme
Statue
XXVIème dynastie dite des rois "saïtes"
Page suivante | 1 | 2
Plus de photos   
Musée du Louvre
Niveau inférieur
De l'an mille à la première domination perse (100)
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau 0
Niveau 1
Niveau 0
Niveau 1