English
   France > Paris > Le Marais > Square Georges-Cain
Guide de visite : Square Georges-Cain
Square Georges-Cain
Section 5 sur 8

Le Marais
Parc(s) et jardin(s)

Catégories
Espaces verts

Période : 1931
En relation avec : Georges Cain
Région en relation : Paris IIIème

 
Georges Cain (1856-1919), peintre et écrivain, puisera son inspiration dans l'histoire de Paris et consacrera une partie de sa vie au musée Carnavalet dont il deviendra le conservateur de 1897 à 1914.

Voir le tabloid
Description   
Le square qui porte son nom sert de dépôt lapidaire au musée Carnavalet et abrite de nombreux vestiges de monuments disparus. Il s'orne également d'une statue en bronze intitulée "Flore et son char" et exécutée au XVIIème siècle par Laurent Magnier, l'un des sculpteurs du parc de Versailles. Un figuier de 6 mètres de hauteur et d'environ ¼ de siècle compte parmi les arbres plantés.

Les squares Léopold-Achille (ex square du Parc-Royal) et Georges-Cain, distants de quelques dizaines de mètres, ont été ouverts au public respectivement en 1913 et 1931. Ils s'inscrivent dans le quartier aristocratique du Marais, à l'endroit où s'étendaient dès le XIIIème siècle d'importants terrains maraîchers baptisés "Culture Sainte-Catherine", propriété des chanoines de Sainte-Catherine-du-Val-des-Ecoliers.

Le voisinage immédiat recèle de très nombreux hôtels particuliers.

L'hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau (29 rue de Sévigné) construit en 1687 par l'architecte Pierre Bullet pour Michel le Peletier, seigneur de Souzy et intendant des Finances. On peut en admirer sa façade imposante, ornée d'un fronton représentant le Temps, et la belle orangerie depuis le square Georges Cain. Il est décoré, à l'intérieur, d'un cabinet à boiseries blanc et or.

L''hôtel Carnavalet (23, rue de Sévigné) a été bâti au milieu du XVIème siècle par Jacques de Ligneris, président à mortier au Parlement de Paris. Il deviendra ensuite la propriété de madame de Kernevenoy (nom déformé en Carnavalet). Modifié par l'architecte François Mansart de 1655 à 1661, cet hôtel sera la résidence de la marquise de Sévigné. Il héberge aujourd'hui les collections historiques de la Ville de Paris.

La rue Payenne sur laquelle s'ouvrent les squares Léopold-Achille et Georges-Cain doit son nom à sieur Payen, ancien propriétaire de la voie. La rue du Parc-Royal qui longe le square Léopold-Achille sera ainsi baptisé parce qu'elle conduisait aux jardins de l'ancien hôtel des Tournelles, séjour des rois de France qui s'étendaient en partie à l'emplacement de l'actuelle place des Vosges.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Laurent Magnier (1615-1700)
Statue
XVIIème siècle
Plus de photos   
Lieu(x) en relation    
Elément(s) en relation   
Le Marais
Square Georges-Cain (1)