English
   France > Paris > Le Sentier > Square Emile-Chautemps
Guide de visite : Square Emile-Chautemps
Square Emile-Chautemps
Section 1 sur 1

Le Sentier
Parc(s) et jardin(s)

Catégories
Espaces verts

Période : entre 1858 et 1860
Artiste : Gabriel Davioud

Période de : Napoléon III
Région en relation : Paris IIIème

 
Le square est clos par une balustrade ajourée en pierre de Saint-Ylie. De forme symétrique comme les jardins à la Française, le square renferme deux bassins ovales ornés de groupes en bronze.

Voir le tabloid
Histoire   
La création du square Emile-Chautemps (ancien square des Arts-et-Métiers) sera décidée par arrêté du 23 août 1858, à l'occasion des grands travaux d'urbanisations entrepris par Napoléon III et le baron Haussmann. L'aménagement du jardin, qui interviendra quatre années après le percement du boulevard de Sébastopol, entraînera la destruction d'un îlot de maisons et l'ouverture des rues Salomon-de-Cours et Papin.

Emile Chautemps est né le 2 mai 1850 à Valleiry, en Haute-Savoie. Docteur en médecine, il adhérera au groupe radical-socialiste et sera élu conseiller municipal du IIIème arrondissement en 1884. Il deviendra président du Conseil municipal en 1889, puis député de Paris en octobre de la même année. Il sera nommé ministre des Colonies dans le troisième cabinet Ribot le 26 janvier 1895 et conservera son portefeuille jusqu'à la chute de ce dernier, neuf mois plus tard. Il quittera la Chambre pour le Sénat en mai 1905, occupe quatre jours le poste de ministre de la Marine dans le quatrième cabinet Ribot en juin 1914 et sera élu vice-président du Sénat en janvier 1918. Il décédera le 10 décembre de la même année.
Description   
Celui situé à gauche, en regardant la façade du Conservatoire des Arts et Métiers, représente l'Agriculture et l'Industrie. Il sera sculpté par Gumery. Le groupe de droite, représentant Mercure et la Musique, est l'oeuvre d'Ottin. Les deux groupes, exécutés en 1860, seront conçus par Davioud qui commandera les statues d'ornement à Liénard.

La colonne centrale, élevée à la gloire de l'armée française, est en granit du Jura. Son socle est orné de reliefs symbolisant quatre grandes victoires : Alma (20 septembre 1854), Inkerman (5 novembre 1854), Tchernaïa (16 août 1855) et Sébastopol (8 septembre 1855). Une Victoire sculptée par Grauk surmontait autrefois cette colonne, dont le chapiteau corinthien porte les armes de la Ville.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Gabriel Davioud (1823-1881)
Colonne

Gabriel Davioud (1823-1881)
Fontaine
Fontaines et bassins
1860
Charles-Alphonse-Achille Gumery (1827-1871)
Fontaine
Fontaines et bassins
1860

xyz
Buste

Auguste-Louis-Marie Ottin (1811-1890)
Fontaine
Fontaines et bassins
1860
Gabriel Davioud (1823-1881)
Fontaine
Fontaines et bassins
1860
Plus de photos   
Lieu(x) en relation    
Boulevard de Sébastopol (Châtelet-Les Halles)
Rue Saint-Martin (Châtelet-Les Halles)
Rue Papin (Le Sentier)
Métro Réaumur Sébastopol (Châtelet-Les Halles)
Métro Réaumur Sébastopol (Châtelet-Les Halles)
Article(s) en relation   
Plan du IIIème arrondissement
Plan des rues et centres d'intérêt.
Le Sentier
Square Emile-Chautemps (4)