English
   France > Paris > Le Marais > Rue de Turenne
Guide de visite : Rue de Turenne
Rue de Turenne
Section 38 sur 93

Le Marais
Rues, avenues ...

Catégories
Rues, avenues et places

Région en relation : Paris IIIème

 
Cette rue, ornée de la fontaine Saint-Louis à hauteur du n° 41 et de la fontaine Boucherat du n° 133, porte le nom d'Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne (1611-1675), maréchal de France, qui aura son hôtel dans cette rue.

Histoire   
Réunissant les anciennes rues du Val Sainte-Catherine et Saint-Louis, dont les différents tronçons porteront successivement les noms de ruelle des Egouts (en 1590), rue des Egouts (en 1606), rue de l'Egout Couvert, rue de l'Egout Sainte-Catherine, rue Neuve Saint-Louis, grande rue Saint-Louis, rue Saint-Louis au Marais, rue Boucherat. Des arrêts du Conseil du Roi des 23 novembre 1694, 22 décembre 1696 et 12 juillet 1698 et du 21 février 1701 ouvriront la voie définitive.

Turenne, fils cadet du duc Henri de Bouillon et petit-fils de Guillaume le Taciturne par sa mère, Élisabeth de Nassau, de confession protestante, apprendra l'art de la guerre en Hollande entre 1625 et 1629, auprès de ses oncles Maurice et Henri de Nassau. Au service de Louis XIII et du cardinal de Richelieu, il participera à la guerre de Trente Ans, au cours de laquelle il s'illustrera en Piémont, puis en Alsace.

Nommé maréchal de camp en 1635, il sera obtiendra le bâton de maréchal de France en 1643. Vainqueur des Bavarois en 1644, puis vaincu à Marienthal l'année suivante, il remportera la bataille de Nördlingen avec l'aide de Condé. La prise de Munich, en 1648, se soldera par la conclusion des traités de Westphalie. Amoureux de la duchesse de Longueville, Turenne prendra la parti des Princes durant la Fronde et rejoindra les Espagnols. Mazarin, qui l'attirera dans le camp des Français, obtiendra le pardon de la Cour en 1651. Turenne épousera une protestante, Charlotte de Caumont, en 1651, puis combattra Condé et les Espagnols, qu'il vaincra à plusieurs reprises.

Précepteur militaire de Louis XIV et promu maréchal général des camps et armées du roi en 1660, Turenne participera à la guerre de Dévolution (1667-1668), au cours de laquelle il s'emparera de la Flandre et se convertira au catholicisme, grâce aux efforts de Bossuet. La campagne de Hollande qui suivra, initialement marquée par quelques défaites, se poursuivra dans le Palatinat et en Alsace qui sera conquise par les Allemands. Il les en chassera au cours de l'hiver 1675, avant d'être tué par un boulet lors de la bataille de Sasbach contre Montecuccoli. Les cendres du maréchal, enterré à la basilique de Saint-Denis, seront transférées par Bonaparte aux Invalides, en 1800.
Plus de photos   
Lieu(x) en relation    
Elément(s) en relation   
Le Marais
Rue de Turenne