English
   France > Paris VIIème > Musée d'Orsay > Van Gogh
Guide de visite : Van Gogh
Van Gogh
Section 23 sur 38

Musée d'Orsay
Peinture française

Ecole française
Post-Impressionnistes

Période : 1890
En relation avec : Paul Ferdinand Gachet
Région en relation : Pays-Bas

Ouvert tous les jours sauf lundi
Nocturne jeudi

 
Fils de pasteur, Van Gogh naîtra dans la Province du Brabant. Il deviendra peintre à partir de l'année 1880, après avoir renoncé à une carrière dans les ordres religieux.

Voir le tabloid
Histoire   
Hollande (1881-1885)
La première période du peintre se caractérisera par des compositions sombres et des touches de peinture épaisses. Les paysans de la région belge du Borinage, une région minière dans laquelle van Gogh avait esquissé sa carrière de pasteur, deviendront ses premiers sujets.
Paris (1886-1887)
Van Gogh s'installera à Paris en 1886, ville dans laquelle son frère Théo travaille comme employé dans chez le marchand de tableaux Goupil. Théo ne cessera de conforter Vincent au long de sa courte vie, lui prodiguant tout à la fois une vive affection et un soutien moral et matériel. Les contacts échangés avec Pissarro, Gauguin, Emile Bernard et Toulouse-Lautrec contribueront fortement à l'oeuvre de Vincent. Il apprendra la technique le la lumière et de la couleur des Impressionnistes (Le restaurant de la Sirène, 1877).
Arles et Saint-Rémy (1888-1889)
N'ayant pour toute ressource que la rente versée par Théo, Van Gogh s'installera à Arles en février 1888. Madame Ginoux deviendra son modèle (L'Arlésienne).
Vincent, qui admire profondément Paul Gauguin qu'il avait rencontré à Paris, lui demandera de le rejoindre à Arles à plusieurs reprises. Celui-ci débarquera à Arles le 23 octobre 1888. La salle de danse à Arles (1888) attestera de l'influence de Gauguin et d'Emile Bernard sur l'artiste.
Après deux mois de vie commune, les relations entre Paul et Vincent s'achèveront par une dispute. Van Gogh menacera Gauguin avec un rasoir. La même nuit, en proie à une violente crise de folie, il se tranchera l'oreille gauche. Un autoportrait célèbre rapportera cette infirmité cachée derrière un volumineux pansement.
Les crises de folie se succèderont. Van Gogh se ferra admettre de plein gré à l'asile d'aliénés de Saint-Rémy-de-Provence en février 1889. Malgré sa détresse mentale, Vincent peindra avec acharnement. Son style, plus personnel, alliera des touches courbes à la couleur jaune, symbole de lumière et de chaleur, qui sera présente dans la majorité de ses oeuvres (Les Tournesols - La Nuit étoilée).
Auvers-sur-Oise (1890)
Van Gogh s'installera à Auvers-sur-Oise, chez son ami de docteur Gachet, après un bref séjour à Paris. Ce dernier, qui comptait beaucoup d'amis dans la communauté artistique parmi lesquels les Impressionnistes Guillaumin, Pissarro et Cézanne, collectionnait les tableaux. Van Gogh se dépensera sans compter et produira un grand nombre d'oeuvres parmi ses plus célèbres, souvent peints en quelques jours. La légende lui prête soixante-dix tableaux en soixante-dix jours ! Les formes qu'il donnera à l'église d'Auvers donne le sentiment de la transformation d'un village paisible en motif violent. Van Gogh se suicidera avec une arme à feu de 29 juillet 1890.
Vincent van Gogh écrira à son frère le 19 novembre 1883 (lettre 338) :
"Et le but de ma vie est de créer des dessins et des peintures autant que possible. Alors, à la fin de ma vie, j'espère partir en regardant derrière moi avec amour et tendres regrets en pensant : Oh, quelle peinture j'aurais pu faire !"
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

   Post-Impressionnistes :
Plus de photos   
Plan(s)   
Lieu(x) en relation    
Elément(s) en relation   
Article(s) en relation   
Les faux Van Gogh
La vente record (40 millions de dollars au magnat japonais de l'assurance Yasuo Goto) d'un bouquet de tournesols de Vincent Van Gogh, par Christie's le 30 mars 1987, sera à l'origine d'un scandale majeur.
Musée d'Orsay
1
0
4
3
1
2
1
1
3
2
3
2
3
2
Van Gogh (19)