English
   France > Paris VIème > Sénat et jardin du Luxembourg > Salle des Séances
Guide de visite : Salle des Séances
Salle des Séances
Section 9 sur 15

Sénat et jardin du Luxembourg
Architecture intérieure

Région en relation : Paris VIème

 
La Salle des Séances, constituée de deux hémicycles opposés, a été construite entre 1836 et 1841. Le cul-de-four de l'hémicycle présidentiel est supporté par huit colonnes de stuc qui encadrent sept statues de grands législateurs.

Voir le tabloid
Description   
Le Sénat - que l'on appelle également la "Haute assemblée " - est composé de 321 sénateurs. Les sénateurs sont élus pour neuf ans par un collège électoral d'environ 145.000 personnes. Le Sénat est renouvelé par tiers tous les trois ans.

Comme le député, le sénateur vote les lois de la République. Il dispose de l'initiative législative, qui peut se traduire par le dépôt de propositions de loi (les textes déposés par le gouvernement sont appelés projets de loi). L'initiative législative s'exprime essentiellement dans le droit d'amendement qui permet aux sénateurs - comme aux députés et au gouvernement - de modifier les textes en discussion.

Les textes déposés sur le bureau du Sénat sont renvoyés pour examen à l'une des six commissions permanentes ou à une commission spéciale. Les autres commissions intéressées peuvent se saisir pour avis. La commission compétente nomme un rapporteur chargé d'analyser le texte, d'expliquer au Sénat les modifications qu'il apporte à la législation en vigueur et ses effets pratiques.

La commission adopte le rapport écrit ainsi que des amendements modifiant le projet ou la proposition de loi après avoir procédé à des auditions. Elle donne également un avis sur les amendements déposés par les sénateurs qui ne sont pas membres de la commission ou par le gouvernement. Le rapporteur présente les amendements de la commission cours de la séance publique et exprime sa position sur les "amendements extérieurs".

Les projets ou propositions de loi sont discutés par chaque assemblée en vue de parvenir à un accord sur les articles examinés. Le gouvernement a la faculté d'interrompre cette navette lorsque les députés et les sénateurs ont débattu deux fois du texte. Le Premier ministre demande alors la constitution d'une commission mixte paritaire, composée de sept députés et de sept sénateurs chargée de trouver une rédaction de compromis sur les articles restant en discussion entre les deux assemblées.

Si cette procédure de conciliation n'aboutit pas, le gouvernement peut, après une nouvelle lecture dans chaque assemblée, demander à l'Assemblée nationale de se prononcer définitivement en dernière lecture.

Le Sénat est dans une situation de totale égalité avec l'Assemblée nationale lorsqu'il s'agit de modifier de la Constitution. Dans le cas d'un projet de révision constitutionnelle, le gouvernement ne peut passer outre à l'opposition du Sénat. La navette se poursuit jusqu'à l'adoption d'un texte identique par les deux assemblées.




Les peintures qui prolongent la voûte du petit hémicycle, à gauche et à droite, sont de Blondel. Elles représentent Le couronnement de Philippe le Long ainsi que Louis XII aux Etats de Tours en 1506. Les niches renferment les portraits de Charlemagne, par Antoine Etex, et de Saint Louis, par Augustin Dumont. Quatre bustes de maréchaux d'Empire (Masséna, Lannes, Mortier et Gouvion-Saint-Cyr) s'inscrivent entre les tribunes. Les effigies de Charles V, Louis XII, Louis XIV et Napoléon par Adam placés au-dessus de ces bustes sont surmontées de camaïeux du même auteur.

Vauchelet peindra à la voûte, en avant des tribunes, la Prudence, la Vérité et la Force protectrice.

Les très belles boiseries de chêne qui ornent la Salle des Séances, qui comporte 321 sièges correspondant au nombre de Sénateurs, sont le fruit du travail de Klagmann, Elshoecht, de Triqueti, Walet et Huber.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
L'Abondance
Bas-relief
1841

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
La Guerre
Bas-relief
1841

Pierre-Benoit Marcion (1769-1840)
Chaise

Antoine Etex (1808-1888)
Statue

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
L'Eloquence
Bas-relief
1841

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
La Réputation
Bas-relief
1841

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
La Jurisprudence
Bas-relief
1841

Merry-Joseph Blondel (1781-1853)
Peinture murale

xyz
Statue

Merry-Joseph Blondel (1781-1853)
Peinture murale

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
La Paix
Bas-relief
1841

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
La Prudence
Bas-relief
1841

Augustin Dumont (Auguste-Alexandre) (1801-1884)
Statue

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
Le Savoir
Bas-relief
1841

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
La Vérité
Bas-relief
1841

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
La Victoire
Bas-relief
1840

Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht) (1797-1856)
La Vertu
Bas-relief
1841
Plus de photos   
Article(s) en relation   
Constitution de la IVème République
Texte complet adopté le du 27 octobre 1946.
Constitution de la Vème République
La Constitution du 4 octobre 1958 est le texte fondateur de la Ve République. Adoptée par référendum le 28 septembre 1958, elle organise les pouvoirs publics, en définit leur rôle et leurs relations.
Constitution française du 3 septembre 1791

Sénat et jardin du Luxembourg
Salle des Séances (18)