English
   France > Paris VIIème > Musée d'Orsay > Symbolisme
Guide de visite : Symbolisme
Symbolisme
Section 1 sur 5

Musée d'Orsay
Peinture

Symbolisme

Région en relation : Europe

Ouvert tous les jours sauf lundi
Nocturne jeudi

 
Le texte fondateur de la doctrine symboliste est sans doute le poème de Verlaine, "Art poétique", publié dans la revue Paris-Moderne en novembre 1882.

Voir le tabloid
Description   
Comme tous les courants qui le précèdent, le Symbolisme apparaîtra en réaction au Naturalisme, courant littéraire contemporain du Symbolisme. Il s'élèvera même parfois contre le Romantisme. Le poète Jean Moréas, dans son "Manifeste du Symbolisme" publié dans le Figaro en 1886, donnera comme vocation à ce mouvement de "Vêtir l'idée d'une forme sensible". Il évoquera un art ennemi de la déclamation, de l'enseignement et de la fausse sensibilité. Pour les Symbolistes, la description objective et concrète d'un objet lui enlève les trois-quarts de sa valeur. Le Naturalisme tentera, au contraire, de peindre fidèlement le réel, parfois jusque dans la déchéance.

Le symbolisme visera un idéalisme à travers le symbole. Il cherchera à donner la sensation et l'impression, plutôt que la représentation des choses. Au-delà des apparences, il évoquera un monde idéal et privilégiera l'expression des états d'âme. Le monde réel ne sera, pour lui, que le reflet d'une réalité transcendante. A travers les symboles, le poète cherchera à atteindre la réalité supérieure de la vraie sensibilité. La poésie, qui devait ainsi suggérer plutôt que décrire, fera usage de mots rares, de métaphores raffinées et de vers impairs. Les poètes symbolistes deviendront de véritables "esthéticiens" littéraires accordant une grande importance au travail formel. Il privilégieront le rêve, le mystère et s'attacheront à la musique du vers qui pénètre la sensibilité du lecteur.

Le mouvement, qui naîtra parmi les écrivains français et belges, gagnera les peintres qui s'engouffreront dans la brèche ouverte par Baudelaire, Mallarmé et Wagner. Ils exprimeront leur rejet du naturalisme impressionniste, du réalisme ainsi que du scientisme et apporteront leur contribution à la naissance d'une harmonie entre toutes les formes d'art.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Jean-Paul Laurens (1838-1921)
Paysage
vers 1875

Fernand-Anne Piestre (Fernand Cormon) (1845-1924)
Scène extérieure
Dimensions : 7 m x 4 m
1880

Jean Charles Cazin (1841-1901)
Scène extérieure
Dimensions : 1.63 m x 1.97 m
1888

Jean-Joseph Weerts (1847-1927)
Thème historique
1883

Léon Augustin Lhermitte (1844-1925)
Scène extérieure
1882

Mihaly von Munkacsy (Michael Lieb) (1844-1900)
Thème religieux
Dimensions : 116 cm x 89 cm
approx. de 1880 à 1881

Jean-Baptiste Edouard Detaille (1848-1912)
Scène extérieure
1888

Jules Bastien-Lepage (1848-1884)
Scène extérieure
Dimensions : 1.95 m x 1.6 m
1877

Jean Charles Cazin (1841-1901)
Paysage
approx. de 1885 à 1890

Jean Geoffroy (Géo) (1853-1924)
Scène intérieure
1901

Jean Charles Cazin (1841-1901)
Paysage
Dimensions : 167 cm x 90 cm
1876

Albert Edelfelt (1854-1905)
Portrait
1885

Léon Joseph Florentin Bonnat (1833-1922)
Portrait
Dimensions : 1.32 m x 2.23 m
1874

Lawrence Alma-Tadema (Laurens Alma-Tadema) (1836-1912)
Portrait
Dimensions : 80 cm x 153 cm
de 1884 à 1910

Jean-Eugène Buland (1852-1926)
Scène intérieure
1889
Plan(s)   
Musée d'Orsay
1
0
4
3
1
2
1
1
3
2
3
2
3
Symbolisme (15)
2