English
   France > Paris > Châtelet-Les Halles > Musée du Conservatoire national des Arts et Métiers
Guide de visite : Musée du Conservatoire national des Arts et Métiers
Musée du Conservatoire national des Arts et Métiers
Section 1 sur 1

Châtelet-Les Halles
Musée(s)

Catégories
Musées

Période : XIIème siècle
Région en relation : Paris IIIème

 
Une charte de Henri Ier, signée en 1060, fondera une abbaye à l'emplacement d'un sanctuaire dédié à saint Martin, détruit par les Normands. L'abbaye royale de Saint-Martin-des-Champs, qui sera attribuée aux moines bénédictins à partir de 1079, sera considérée comme la troisième fille de Cluny. Située hors de l'enceinte de la ville, elle sera entourée d'une muraille destinée à la protéger.

Histoire   
Il ne subsiste que deux des quatre tours construites aux angles de l'enceinte, au XIIIème siècle. Victor Hugo prendra sa plume pour défendre celle de l'angle des rues Saint-Martin et Verbois, condamnée en 1882. Elle n'échappera pas à une restauration abusive, ainsi sa fontaine datant de 1712. La deuxième tour, située à hauteur du n° 7 de la rue Bailly, abrite aujourd'hui un escalier.

Les cultivateurs et artisans au service du prieuré, qui s'installeront à la périphérie, donneront naissance au bourg Saint-Martin et feront construire l'église paroissiale de Saint-Nicolas-des-Champs. L'enceinte monastique s'enrichira d'une église, construite de 1130 à 1150 pour le choeur, terminée au XIIIème siècle. Le réfectoire, qui longe aujourd'hui la rue Réaumur, semble avoir été dessiné par Pierre de Montreuil, l'architecte de la Sainte-Chapelle.

Un nouveau maître autel et son retable, de François Mansart, seront consacrés en 1628. Les piliers du cloître gothique seront remplacés par des colonnes doriques, conçues par l'architecte Delatour, en 1702. Jean-Joseph Naudin, qui remportera le concours organisé par le directeur des Bâtiments du Roi, entreprendra la reconstruction de la façade de l'église, dans le style jésuite, en 1764. Soufflot le Romain construira le grand escalier du prieuré en 1786. Il sera ensuite profondément remanié par Vaudoyer.

Ne comptant plus que 26 moines, le lieu de culte sera supprimé en 1791. L'abbé Grégoire proposera d'affecter une partie des locaux à un Conservatoire des Arts et Métiers, en 1794. Ce dernier héritera du prieuré en 1798, partiellement occupé par l'ancienne mairie du VIème arrondissement jusqu'en 1843. Les bâtiments du Conservatoire seront régulièrement agrandis à partir de la deuxième moitié du XIXème siècle. Le portail d'entrée et la façade de la rue Saint-Martin seront édifiés par Léon Vaudoyer de 1848 à 1850. Ce dernier entreprendra la reconstruction du berceau de bois de l'unique nef de l'église gothique, dont la façade sera entièrement pastichée en 1885. Les peintures datent également de cette époque. L'abside à chapelles rayonnantes, très restaurée, témoigne de l'apparition du style gothique. Elle abrite les premières voûtes d'ogives construites à Paris. Restaurée en 1913, elle sera libérée des maisons construites le long de la rue Réaumur.
Plus de photos   
Lieu(x) en relation    
Rue Réaumur (Bourse-Opéra-Grands Boulevards)
Rue Saint-Martin (Châtelet-Les Halles)
Square du Général Morin (Châtelet-Les Halles)
Rue Vaucanson (Châtelet-Les Halles)
Métro Arts et Métiers (Châtelet-Les Halles)
Métro Arts et Métiers (Châtelet-Les Halles)
Palais de la Découverte (Champs-Elysées-Etoile)
Muséum d'Histoire Naturelle (Quartier latin)
Cité des Sciences et de l'Industrie (Canaux-La Villette)
Châtelet-Les Halles
Musée du Conservatoire national des Arts et Métiers