English
   France > Paris > Quartier latin > Arènes de Lutèce
Guide de visite : Arènes de Lutèce
Arènes de Lutèce
49, rue Monge
Section 1 sur 5

Quartier latin
Monument(s) et édifice(s) public(s)

Catégories
Monuments et édifices

Période : Ier siècle
Région en relation : Paris Vème

Métro : Place Monge
 
Construites à la fin du Ier siècle après Jésus-Christ, les arènes de Lutèce subiront le sort de la cité, détruite lors des invasions barbares en 280. Les pierres de taille serviront à la fondation de l'enceinte dans laquelle la population trouvera refuge. L'amphithéâtre deviendra un cimetière, puis sera remblayé après la construction du mur de Philippe Auguste.

Voir le tabloid
Histoire   
Le quartier gardera le souvenir du nom des arènes, l'un des deux monuments gallo-romains encore visible à Paris, durant plusieurs siècles, sans savoir à quel endroit elles se trouvaient.

Leur conception correspond à un type relativement rare d'amphithéâtre à scène, différent des amphithéâtres à arène ronde ou ovale classique (cavea). On retrouve ce type à Senlis, à Drevant et au Vieil Evreux. Celui de Paris est le plus caractéristique.

L'arène, creusée dans le sol, est entourée d'un mur de podium surmonté d'un parapet, ou balteus, atteignant 2.50 mètres de hauteur. La présence de la scène dressée sur le podium, longue de 41.20 mètres, permettait d'alterner des représentations théâtrales et des combats. Elle comprenait neuf niches permettant d'améliorer l'acoustique.

Cinq réduits étaient aménagés sous les premiers gradins, dont trois semblent avoir été des cages à animaux (carceres) s'ouvrant directement sur la piste. Les gradins, qui enveloppaient l'arène sur plus de la moitié de sa circonférence, pouvaient accueillir 17.000 personnes.

Théodore Vaquer, qui mettra à jour des maçonneries du site lors du percement de la rue Monge, entre 1860 et 1869, étendra ses recherches à un terrain de 5000 m² nouvellement acquis par la Compagnie générale des Omnibus pour y construire un dépôt. La découverte du site archéologique n'empêchera pas les travaux et le percement de la rue, entre 1877 et 1892. Victor Hugo, Victor Duruy et la Société des Amis des Arènes parviendront à sauver le dernier tiers sud de l'hémicycle, qui sera dégagé après la démolition du couvent des Filles de Jésus-Christ en 1883. Le Conseil municipal votera les crédits nécessaires à l'aménagement d'un square qui sera ouvert au public en 1896. Le terrain de l'ancien dépôt sera déblayé en 1916, après la suppression des lignes de tramway et la construction de la ligne 10 du Métro. Le docteur Capitan participera, aidé du docteur Formugé, à la restauration des lieux à la fin de la Première Guerre mondiale. Un square qui lui est dédié s'inscrit aujourd'hui dans l'abondante végétation qui entoure la scène antique.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Anonyme
Carceres
Cage
Ier siècle

Anonyme
Podium
Ier siècle

A. Le Penne
Statue
Sculptures dans la ville
1905

Anonyme
Vomitoir
Ier siècle
Plus de photos   
Lieu(x) en relation    
Square Capitan (Quartier latin)
Rue Monge (Quartier latin)
Elément(s) en relation   
Quartier latin
Arènes de Lutèce (4)