English
   France > Paris > Austerlitz-Italie-Chinatown > Gare d'Austerlitz
Guide de visite : Gare d'Austerlitz
Gare d'Austerlitz
Gare de Paris-Austerlitz
Section 1 sur 7

Austerlitz-Italie-Chinatown
Transports

Catégories
Gares

Période : entre 1862 et 1867
Plan de : Google Maps
Région en relation : Paris XIIIème

 
La gare de Paris-Austerlitz, l'une des six grandes gares terminus de la SNCF à Paris, située sur le bord de Seine (rive gauche)est dans le 13e arrondissement. Elle est la tête des lignes Paris-Bordeaux et Paris-Toulouse.

Histoire   
La gare d'Austerlitz fut à l'origine la gare tête de ligne à Paris du réseau de la compagnie Paris-Orléans.

Un premier embarcadère fut construit à l'emplacement actuel de la gare et mis en service le 20 septembre 1840 à l'occasion de l'ouverture de la ligne Paris-Juvisy, prolongée jusqu'à Orléans en 1843. Un premier agrandissement eut lieu en 1846.

La gare fut reconstruite, de 1862 à 1867. On éleva la grande halle métallique d'une portée de 51,25m - considérable pour l'époque - et de 280m de long. Ce vaste espace fut utilisé comme atelier de fabrication de montgolfières pendant le siège de Paris en 1870. On construisit aussi le pavillon des départs au nord (ainsi que le buffet) et celui des arrivées au sud, ainsi que l'immeuble de l'administration des chemins de fer d'Orléans à l'extrémité ouest de la halle, sur la place Valhubert, à la façade Belle Époque. En 1900, la compagnie du Paris-Orléans (PO) prolongea sa ligne vers le centre de la capitale et la gare d'Orsay devint la nouvelle tête de ligne, mise en service le 28 mai à l'occasion de l'Exposition universelle. Les travaux furent réaliés par l'entrepreneur Léon Chagnaud.

En 1906, la grande halle d'Austerlitz est littéralement transpercée par la ligne de métro n° 5 dans le prolongement d'un viaduc traversant la Seine. Une station surélevée est implantée dans la halle.

En 1910, lors de la grande crue de la Seine, la gare est inondée et le trafic totalement interrompu du 31 janvier au 9 février. Pendant cette période, le départ et l'arrivée des trains sont reportés à Juvisy.

Depuis 1926, date de l'électrification Paris-Vierzon en continu 1500 volts, aucune engin à vapeur n'entre plus à Austerlitz. C'est la première gare à ne plus accepter de loco à vapeur.

En 1939, la gare d'Orsay voit sa fonction limitée au trafic de banlieue, et la gare d'Austerlitz redevient gare terminus des grandes lignes.

La gare d'Austerlitz est restée longtemps la principale tête des lignes des liaisons vers le Sud-Ouest de la France, mais la mise en service en 1990 du TGV Atlantique, desservant la gare Montparnasse, a considérablement affaibli son activité grandes lignes.

Les principales critiques à l'égard de cette gare estiment qu'elle devrait avoir une liaison directe en métro ou par trottoir roulant souterrain avec la gare de Lyon, située sur la rive droite de la Seine. En effet, les correspondances entre ces deux gares peu distantes (elles sont en vis-à-vis de chaque côté de la Seine), si elles se font agréablement à pied, ne sont pas aisées avec des bagages.

Entre 2004 et 2006, l'ancien bâtiment de l'administration des chemins de fer d'Orléans, qui accueillait jusque là des bureaux et un théâtre, a été vendu par la SNCF et a été l'objet de travaux importants. La façade d'origine a été conservée, mais l'immeuble a été entièrement reconstruit afin d'accueillir des bureaux. Les travaux de recouvrement de l'avenue de France ainsi que ceux de la gare seront achevés fin 2009.

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paris-Austerlitz
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Description   
Depuis la mise en service de la LGV Atlantique, cette gare a perdu la plus grande partie de son trafic Grandes lignes avec le Sud-Ouest de la France. Celui-ci n'est plus que d'environ 27 millions de voyageurs par an, soit la moitié de celui de la gare Montparnasse. Cependant, la profonde rénovation de la gare prévue en 2011 devrait changer la donne de cette gare qui a tout l'avenir devant elle. En effet, elle dispose d'atouts comme une importante réserve de capacité à développer lors de la prochaine décennie et l'arrivée attendue du TGV pour 2012.

Installations de la gare
La gare d'Austerlitz comprend :
- une gare de surface disposant de 21 voies en terminus, affectées au trafic de grandes lignes (axe Paris-Toulouse via Limoges) et au service de la grande banlieue ; la grande verrière est classée monument historique. Cependant, sa partie centrale abrite désormais un parc de stationnement .
- une gare souterraine disposant de quatre voies de passage (pour 2 quais centraux) affectées au service de la ligne C du RER.

Dans l'avant-gare, qui s'étire sur plusieurs kilomètres entre Paris-Austerlitz et Ivry-sur-Seine, se trouvent divers chantiers dont des faisceaux de formation et de remisage de rames voyageurs. Cette zone, déjà partiellement amputée pour l'implantation de la bibliothèque François-Mitterrand, est concernée par une vaste opération d'aménagement urbanistique, la ZAC Paris-Seine-Rive-Gauche.

Avenir
Les travaux d'aménagement du quartier Paris Rive Gauche, depuis le milieu des années 1990, ont amené à la couverture progressive des voies de la gare d'Austerlitz, en commençant par le quartier situé au sud de la rue de Tolbiac.

Un projet pour le transfert des TGV Sud-Est et Atlantique à la Gare d'Austerlitz est en cours. En effet, quatre voies supplémentaires sont en construction sous l'avenue de France, et une profonde rénovation de la gare est actuellement en cours, notamment grâce au programme Paris Rive Gauche qui a pour projet de recouvrir les voies comme à Montparnasse. Le déchargement des trains à Austerlitz sera possible à la fin des grands travaux du plateau d'Orly, qui doit construire le chaînon manquant entre la ligne TGV Atlantique et les lignes TGV Est et interconnexion Île-de-France, actuellement réalisé par les voies de la Grande Ceinture, déjà surchargées par le RER C et un trafic fret important. Ce chaînon doit proposer au final deux nouveaux raccordements vers la Gare d'Austerlitz (dont un permettant de relier directement les TGV au réseau sud est et interconnexion sans faire de manoeuvres) ainsi qu'une gare TGV sous l'Aéroport d'Orly. L'essentiel du tracé se fera en souterrain.

À noter que la gare d'Austerlitz est la seule des six gares de Paris à pouvoir absorber sans difficulté une éventuelle augmentation de trafic.

Lignes desservies
Grandes lignes
* Paris - Toulouse via Limoges et Brive-la-Gaillarde
* Paris - Limoges - Brive-la-Gaillarde
* Paris - Perpignan - Cerbère via Toulouse
* Paris - Port-Bou - Barcelone
* Paris - Madrid
* Paris - Bourges - Montluçon
* Paris - Orléans
* Paris - Orléans - Blois - Tours (Aqualys)
La plupart des trains de nuit (Corail et Corail Lunéa) à destination du sud de la France partent de la gare d'Austerlitz :
* Paris - Vintimille
* Paris - Port-Bou
* Paris - Latour-de-Carol
* Paris - Luchon desserte saisonnière
* Paris - Briançon
* Paris - Saint-Gervais-les-Bains desserte saisonnière
* Paris - Bourg-Saint-Maurice desserte saisonnière
* Paris - Toulouse
* Paris - Rodez - Albi
* Paris - Irun
* Paris - Tarbes
TER
* Paris - Étampes - Orléans
* Paris - Châteaudun - Vendôme - Tours
Banlieue
* RER C


View Larger Map


View Larger Map
Plus de photos   
Lieu(x) en relation    
Métro Gare d'Austerlitz (Austerlitz-Italie-Chinatown)
Boulevard de l'Hôpital (Austerlitz-Italie-Chinatown)
Gare de Kyoto (Kyoto)
Gare de Bombay (Bombay)
Austerlitz-Italie-Chinatown
Gare d'Austerlitz