English
   Etats-Unis > New York City > Metropolitan Museum of Art > Les débuts de l'école d'Hudson River
Guide de visite : Les débuts de l'école d'Hudson River
Les débuts de l'école d'Hudson River
The Early Hudson River School
Section 10 sur 19

Metropolitan Museum of Art
Art américain

Région en relation : Etats-Unis

Ouvert tous les jours sauf lundi
Nocturne vendredi et samedi

 
L'Hudson River School (école de l'Hudson) est un mouvement artistique né aux États-Unis du XIXe siècle, fondé par un groupe de peintres du paysage influencés par le romantisme.

Voir le tabloid
Histoire   


Seconde génération (1848-1870)
Après la mort de Thomas Cole en 1848, Asher Durand (1796-1886) prit la tête du mouvement. Celui-ci devint le président de la National Academy of Design et codifia les règles de la peinture du paysage.

Pourtant, les peintres de l'Hudson River School ne sont pas issus des mêmes milieux sociaux et n'ont pas exactement le même style. Beaucoup d'entre eux travaillent dans le Studio Building sur West Tenth Street à New York. La seconde génération de l'Hudson River School utilisa les effets de lumière et d'atmosphère.

Frederic Edwin Church (1826-1900) peint les Chutes du Niagara (1857, Corcoran Gallery, Washington DC), mais aussi des paysages en dehors des États-Unis (Andes, Proche-Orient, régions polaires).

Peintres des Rocheuses
Peintre d'origine allemande, Albert Bierstadt (1830-1902) est le dernier représentant de l'Hudson River School. En 1858, il participa à l'expédition du colonel Frederick W. Lander dans les Montagnes Rocheuses. Il retourna dans cette région en 1863 et en 1871-1873. Ses paysages de l'Ouest américain sont détaillés, grandioses parfois écrasants. Certains le classent dans le courant du luminisme. Ses nombreuses représentations de la Vallée du Yosemite montrent une nature généreuse. Son tableau Montagnes Rocheuses (Landers Peak, 1863) fut acheté par le magnat des chemins de fer James McHenry pour 25 000 dollars ; il révèle de nombreux détails ethnologiques et propose un paysage équilibré.

Thomas Moran (1837-1926) a souvent peint les Montagnes rocheuses. La vision de Thomas Moran des paysages de l'Ouest américain fut déterminante pour la création du parc national de Yellowstone. Ses peintures qui avaient saisi la grandeur et la diversité des paysages de Yellowstone furent présentées au Congrès américain par les initiateurs du projet du parc. On fait quelquefois référence à Thomas Moran avec Albert Bierstadt, Thomas Hill et William Keith comme l'école des Montagnes rocheuses à cause des nombreux paysages de l'ouest peints par ce groupe.

Luminisme
John Frederick Kensett, Martin Johnson Heade et Fitz Henry se détachent de l'Hudson River School par leurs petites peintures contemplatives. Ils représentent des paysages ouverts (mer, lacs, marais salants) mis en valeur par les effets d'atmosphère. Ils forment le courant du luminisme qui considère que la lumière du Nouveau Monde est particulière et qu'elle incarne la manifestation de Dieu dans les paysages.

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hudson_River_School
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Description   
Première génération
L'Hudson River School regroupe plusieurs peintres américains qui travaillèrent des années 1820 aux années 1870. En réalité, l'expression a été forgée qu'en 1879. Premier mouvement pictural né aux États-Unis, Thomas Cole (1801-1848) est considéré comme son fondateur. Ce dernier s'installa à Catskill (état de New York) en 1836, et fut imité par d'autres peintres formant ainsi l'école de l'Hudson.

Les peintres de la première génération s'attachent à représenter la vallée de l'Hudson River et ses alentours, mais aussi les Catskill Mountains, les Adirondacks et les montagnes Blanches, dans le Nord-Est des États-Unis. Ils figurent essentiellement des paysages sur de grands formats.

Les artistes de l'Hudson River School appliquent la philosophie du Sublime. Ils pensent que la Nature est la manifestation de la puissance et de la bonté divine. Les paysages préservés des États-Unis sont comparés au Paradis originel.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Lilly Martin Spencer (1822-1902)
Conversation Piece
Scène intérieure
approx. de 1851 à 1852

George Henry Durrie (1820-1863)
Red School House (Country Scene)
Paysage
de 1850 à 1860

William Sidney Mount (1807-1868)
Cider Making
Scène extérieure
de 1840 à 1841

William Sidney Mount (1807-1868)
Long Island Farmhouses
Paysage
vers 1862

Thomas Crawford (1813-1857)
Réplique
Statue
1842

Edward Sheffield Bartholomew (1822-1858)
Blind Homer Led by the Genius of Poetry
Relief
1851

William Sidney Mount (1807-1868)
Great-Grandfather's Tale of the Revolution - A portrait of Reverend Zachariah Greene
Portrait
1852

Francis W. Edmonds (1806-1863)
The New Bonnet
Scène intérieure
1858

Francis W. Edmonds (1806-1863)
Taking he Census
Scène intérieure
1854

John Quidor (1801-1881)
Scène extérieure
1832

Charles Deas (1818-1867)
Scène extérieure
vers 1845

Edward Hicks (1780-1849)
The Falls of Niagara
Paysage
1825

Ambrose Andrews (1801-1877)
The Children of Nathan Starr
Portrait de groupe
1835

Thomas Sully (1783-1872)
Nu
de 1815 à 1835

James Peale (1749-1831)
Still Life : Basalm Apple and Vegetables
Nature morte
approx. de 1820 à 1829

Raphaelle Peale (1774-1825)
Still Life with Cake
Nature morte
1818

Asher B. Durand (1796-1886)
High Point, Shandaken Mountains
Paysage
1853

Edward Hicks (1780-1849)
Peaceable Kingdom
Scène extérieure
approx. de 1830 à 1832

William Sidney Mount (1807-1868)
Scène intérieure
1837

Jonathan K. Trego (1817-1868)
Trappers
Scène extérieure
vers 1855
J. L. Williams
Trappers
Scène extérieure
vers 1855

George Caleb Bingham (1811-1879)
Fur Traders Descending the Missouri
Scène extérieure
vers 1845
Lieu(x) en relation    
L'école d'Hudson River tardive (Metropolitan Museum of Art)
Metropolitan Museum of Art
a
b
d
f
Les débuts de l'école d'Hudson River (22)
Niveau bas