English
   Chine > Pékin > Cité Interdite > Porte de la Pureté Céleste
Guide de visite : Porte de la Pureté Céleste
Porte de la Pureté Céleste



Inscription au Patrimoine Mondial par l'Unesco : 1987

Qian Qing Men - Section 17 sur 58
Cité Interdite - Architecture extérieure
1420

Région en relation : Pékin

Histoire de la Chine
Dynastie Ming (de 1368 à 1644)

Voir le tabloid
La Porte de la Pureté Céleste est l'entrée principale de la Cour Intérieure de la Cité Interdite.
Histoire   
Sous la dynastie des Qing, la Porte de la Pureté Céleste était l'endroit où l'empereur assistait aux débats sur les affaires d'Etat. Les ministres chargés d'adresser un rapport à l'empereur et autres mandarins se réunissaient à l' extérieur de la porte, de très bonne heure et attendaient l'arrivée de l'empereur. Au cours de l'audience impériale, ce dernier s'asseyait sur un trône provisoirement installé. Les ministres, prosternés, lui présentaient leur rapport les uns après les autres dans l'ordre déterminé. L'empereur examinait les affaires et prenait des décisions.

La Cour Intérieure abrite le Palais de la Pureté Céleste, le Palais de la Pureté de l'Union , le Palais de la Tranquillité Terrestre.
Description   
Depuis la dynastie des Zhou (XIème siècle/476 avant Jésus-Christ), l'empereur, fils du Ciel, devait être protégé par cinq portes. La Porte de la Pureté Céleste, qui succède aux portes de la Paix Céleste (Tian An Men), du Midi (Wu Men), de l'Harmonie Suprême (Tai He Men), est la quatrième porte de la Cité.

Les dix bassins de bronze doré qui borde le mur de séparation entre la Cour Intérieure et la Cour Extérieure permettaient d'éteindre les incendies. La Cité contient 308 bassins de ce type.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Anonyme
Bassin

Anonyme
Bas-relief
Dynastie Ming

Anonyme
Sculpture animalière
Dynastie Ming

Anonyme
Sculpture animalière
Dynastie Ming
Plus de photos   
Plan(s)   
Lieu(x) en relation    
Cité Interdite
Porte de la Pureté Céleste (4)