English
   Allemagne > Postdam > Palais de Sans-souci > Jardins en terrasse du Palais de Sans-souci
Guide de visite : Jardins en terrasse du Palais de Sans-souci
Jardins en terrasse du Palais de Sans-souci



Inscription au Patrimoine Mondial par l'Unesco : 1990

Section 1 sur 5
Palais de Sans-souci - Parc(s) et jardin(s)
1744

Région en relation : Postdam

Ouvert tous les jours sauf lundi

Voir le tabloid
La vue panoramique sur les jardins de Sanssouci est le résultat du désir de Frédéric le Grand de créer un jardin en terrasse sur le flanc de la colline de Bornstedt précédemment déboisée par son père, le roi-sergent Frédéric-Guillaume Ier.
Description   
Le 10 août 1744, Frédéric ordonne que le coteau soit transformé en une vigne terrassée. Trois larges terrasses sont alors créées avec une forme d'arbalète convexe pour maximiser l'apport du soleil (voir plan). Des plants de vignes dont les cépages sont issus du Portugal, d'Italie, de France et du Neuruppin voisin y sont plantées sur treilles alors que des figuiers sont mis en terre dans les 168 niches protégées de parois vitrées pour bénéficier d'un effet de serre.

Les parterres des terrasses sont couverts de gazon cloutés d'ifs et gansés de buis noirs. Un escalier de 120 marches sépare les terrasses en deux parties symétriques et permettent d'accéder au parc depuis le palais.

Au pied du coteau, à partir de 1745, un jardin à la française aux formes géométriques prend Versailles pour modèle. La Grande Fontaine y est construite en son centre en 1748. Frédéric ne vit jamais de son vivant les eaux du jet s'élever dans l'air en dépit des efforts aussi constants qu'infructueux de ses ingénieurs en hydraulique. À partir de 1750, des statues de marbre sont placées autour du bassin de la fontaine. Là encore, la mythologie et Versailles servent d'inspiration : on reconnaîtra les figures de Vénus, Mercure, Apollon, Diane, Junon, Jupiter, Mars et Minerve, la représentation allégorique des quatre éléments, le feu, l'air, l'eau et la terre.

Vénus et Mercure sont l'oeuvre du sculpteur Jean-Baptiste Pigalle alors que deux groupes, la chasse et la pêche représentant allégoriquement l'air et l'eau, par Lambert Sigisbert Adam, sont un cadeau du propriétaire de Versailles, Louis XV à celui de Sanssouci.

Les autres statues, pour leur part, proviennent de l'atelier du frère cadet de Lambert Sigisbert Adam, François Gaspard Adam, célèbre et actif à Berlin. En 1764, le Rondeau français, comme on l'appelle dès lors, était achevé.

Non loin, on trouve la cuisine-jardin que Frédéric-Guillaume Ier avait installée quelque temps auparavant en 1715. Le roi-sergent avait ironiquement appelé ce simple jardin "mon Marly" en référence au jardin assez semblable de la résidence d'été de Louis XIV, Marly-le-Roi.

En établissant son projet de palais d'été, Frédéric II pris soin de joindre l'utile à l'agréable en liant le jardin ornemental et l'horticulture - c'est le dessein de Sanssouci que de prouver que l'art et la nature sont inséparables.

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_de_Sanssouci
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Anonyme
Buste
Anonyme
Buste
Anonyme
Buste
Anonyme
Buste

Anonyme
Escalier
de 1745 à 1747

Anonyme
Buste

Anonyme
Buste

Anonyme
Objet
approx. de 1740 à 1750

Anonyme
Vignes

François-Gaspard-Balthasar Adam (1710-1761)
Exèdre ouest
Groupe
1749
Plus de photos   
Palais de Sans-souci
Jardins en terrasse du Palais de Sans-souci (10)