English
   Japon > Tokyo > Tokyo > Guide pratique, plan et vue aérienne de Tokyo
Guide de visite : Guide pratique, plan et vue aérienne de Tokyo
Guide pratique, plan et vue aérienne de Tokyo
Section 1 sur 3

Tokyo
Guide

Région en relation : Tokyo


Tokyo (東京) est une préfecture, comprenant 23 arrondissements (ku, 区) et quelques dizaines de villes (shi, 市).

Voir le tabloidClassement par :
noms
artistes
nature
époques
Description   
Les touristes limitent en général leurs visites aux arrondissements centraux délimités approximativement par la ligne de train circulaire Yamanote. La mégalopole de Tokyo inclut les villes voisines de Kawasaki et Yokohama (deuxième ville du Japon par sa population).

Les quartiers animés, accessibles par les stations importantes de la ligne Yamanote, sont :
- Shinjuku (新宿) avec Kabukicho, un des quartiers "chauds"
- Akihabara (秋葉原), le royaume de l'électronique et des ordinateurs

61 Ko

- Harajuku (原宿) : quartier "jeune", attenant au sanctuaire Meiji (Meiji-jingū) et au parc de Yoyogi
- Shibuya (渋谷), principal quartier des jeunes et noctambules
- Ueno (上野) : musées, parc, zoo, marché

D'autres quartiers méritent également une visite :
- Ginza (銀座), le quartier chic
- Roppongi (六本木) : quartier nocturne prisé par les étrangers
- Asakusa (浅草) le quartier traditionnel
- Tsukiji (築地) le marché aux poissons

Langue
Il est facile pour un anglophone de circuler à Tokyo. Peu de Japonais parlent français. Le nom des stations de métro et de train sont affichés en romaji (caractères latins). Les japonais sont très heureux de vous montrer le chemin et n'hésitent pas à vous accompagner si vous ne comprenez pas.

Arriver/Partir
- Aéroport international de Narita
- Aéroport international de Tōkyō-Haneda

Le Narita Express "train express de Narita " (NEX) est le mode de transport incontournable entre l'aéroport et Tokyo. Il dessert la station centrale de Tokyo. Certains trains s'arrêtent à Ikebukuro, Shinjuku, Shibuya et Shinagawa. Les billets coûtent approximativement 3.000 Yens. Compter une heure de trajet entre la gare centrale Tokyo et l'aéroport. La Keikyu offre également un service de train express pour Narita, qui coûte moitié moins que NEX.

Un service de bus-limousine dessert la plupart des grands hôtels.

Porter une valise dans le métro peut être un cauchemar. Employez les services de livraison omniprésents (takkyuubin) qui fournissent un service rapide et bon marché. Le comptoir est désigné par l'enseigne "Baggage Delivery" dans les gares et les aéroports.

En train
La gare principale de Tokyo est appelée Tokyo ou Tokyo Station. Des trains à grande vitesse (Shinkansen) relient Tokyo aux autres grandes villes du Japon. Kyoto se trouve à 2h40 et 14.000 yens de Tokyo.

En autobus
Plusieurs services de bus de nuit partant de la région du Kansai (Ôsaka, Kôbe, Kyoto) arrivent à Tokyo le matin. On peut trouver des compagnies offrant un voyage au alentours de 10.000 yens.

Se loger
Il y a des milliers d'hôtels dans la région de Tokyo, allant du bon marché au très cher.

Classe économique
Les hôtels "capsule" sont généralement l'option meilleur marché. Ils peuvent être réticents à accueillir des étrangers car il y a quelques règles de comportement qu'il peut être difficile de leur expliquer. Les bibliothèques de "mangakissa" Manga/cafés internet ouverts 24 heures sur 24, permettent de se reposer si vous manquez votre dernier train et devez attendre jusqu'au matin. On y dispose d'un fauteuil confortable, et parfois de douches.

Quelques hôtels économiques peuvent être réservés sur internet
- e-otomari (japonais, anglais)
- spocom.net (japonais, anglais)

Classe moyenne
Les "business hotels" peuvent offrir un rapport qualité/prix intéressant. La chaîne Tokyu propose des prix commençant à US$ 80. L'accès a Internet et le petit déjeuner sont inclus. Tous ont une machine à laver/sèche-linge dans la chambre. Des cuisinettes sont également disponibles.

Le ryokan (auberge japonaise), est un peu plus cher. Les chambres à la japonaise sont généralement recouvertes de tatamis, avec des futons et une table basse.
- Rama ryokan - à Shinjuku, 4000 yen/nuit Tel: 81 (3) 3209-8062 turner@idiom.com
- Taito ryokan - 3000 yen/nuit jptaito@libertyhouse.qr.jp
-Ryokan Andon - Telephone: 0081 (0)3-3873-8611 reservations@andon.co.jp

Hôtels de luxe
L'hôtel ANA est un hôtel international. Le personnel parle anglais. les prix commencent à partir de US$ 200$/nuit. Le ANA Hotel Tokyo est situé entre la station de métro Tameike-Sanno et celle de Roppongi Ichome. Un autobus relie l'hôtel d'ANA à l'aéroport de Narita.

Plusieurs grands hôtels se trouvent à West Shinjuku :
- hôtel Imperial, en face du parc Hibiya, proche du quartier Ginza (métro Hibiya)
- hôtel New Otani (métro Kamiyacho)
- Park Hyatt de Shinjuku, ayant servi au tournage du film Lost in Translation (métro Shinjuku)
- Grand Hyatt, dans la tour Mori dans le quartier de Roppongi (métro Roppongi)
- Cerulean, à Shibuya (métro Shibuya)

Transport ferroviaire
Le réseau de transport de Tokyo est constitué par :
- deux compagnies de métro
- la compagnie ferroviaire JR East, exploitant notamment la ligne circulaire Yamanote autour du centre-ville et la ligne Chuo traversant la ville d'est en ouest
- plusieurs autres compagnies ferroviaires privées (Tokyu, Keio, Tobu, Sobu...), déservant la banlieue.

Bien que la gare de Tōkyō soit la gare interurbaine principale de Tōkyō, la station la plus grande est celle de Shinjuku. Cette dernière est non seulement la plus fréquentée du Japon, mais également du monde. Les gares de Shibuya, Ikebukuro, Akihabara, Ueno et Shinagawa constituent également des plaques importantes dans le réseau ferroviaire de Tōkyō.

Lignes dans le coeur de Tōkyō
La ligne circulaire appelée Yamanote délimite officieusement le "centre" de Tōkyō. Ligne Yamanote, ligne Chuo Main, ligne Chuō-Sōbu, réseau Tōkyō Métro, réseau Toei.

Lignes intérieures aux 23 arrondissements spéciaux
- Réseau JR : ligne Chūō Rapid, ligne Saikyō, ligne Shōnan-Shinjuku, ligne Keihin Tohoku, ligne Jōban Rapid, ligne Joban Kankō, ligne Chūō-Sōbu Line, ligne Keiyō, ligne Sōbu Rapid, ligne Yokosuka.
- Réseaux de transports ferroviaires privés : ligne Keikyū Main, Ligne Tōkyū Meguro, Ligne Tōkyū Tōyoko, Ligne Tōkyū Den-en-toshi, Ligne Keiō Inokashira, Ligne Odakyū Odawara, Ligne Keiō, Ligne Seibu Shinjuku, Ligne Seibu Ikebukuro, Ligne Tōbu Tōjō, Ligne Keisei Main, Ligne Tōbu Isesaki, Ligne Hokusō, Ligne Tōkyō Métro Tozai, Ligne Tōkyō Métro Yūrakuchō, Ligne Tsukuba Express.
- La coexistence des lignes publiques et privées fait que de nombreuses stations (heureusement proches) des 2 types de réseau portent le même nom.

Lignes desservant la "zone Tama" (zone ouest) de Tōkyō
- Réseau JR : ligne Chūō Rapid, ligne Ōme, ligne Itsukaichi, ligne Hachikō, ligne Musashino, ligne Nambu, ligne Yokohama.
- Réseaux de transports ferroviaires privés : Ligne Tama Toshi Monorail, Ligne Keiō Sagamihara, Ligne Keiō Keibajō, Ligne Keiō Dōbutsuen, Ligne Keiō Takao, Ligne Odakyū Tama, Ligne Seibu Kokubunji, Ligne Seibu Tamagawa, Ligne Seibu Tamako, Ligne Seibu Haijima.

Lignes de longues distances
- Train à grande vitesse : Ligne Shinkansen Tōkaidō, Ligne Shinkansen Tōhoku, Ligne Jōetsu Shinkansen, Ligne Nagano Shinkansen
- Autres : Ligne Tōkaidō Main, Ligne Tōhoku Main, Ligne Chuo Main, Ligne Jōban, Ligne Sōbu Main.

Autres lignes
- Ligne Tōkyō Monorail Haneda,
- Ligne Keikyū Airport,
- Ligne Tōkyū Ikegami,
- Ligne Tōkyū Ōimachi,
- Ligne Tōkyū Setagaya,
- Ligne Tōkyū Tamagawa,
- Ligne Keiō Shin,
- Ligne Seibu Yūrakuchō,
- Ligne Tōbu Kameido,
- Ligne Tōbu Daishi,
- Ligne Keisei Oshiage,
- Ligne Keisei Kanamachi,
- Ligne Toden Arakawa,
- Ligne Tōkyō Rinkai Kōsoku,
- Ligne Yurikamome.

Circuler en pratique
Le prix du trajet, qui dépend de la destination, est indiqué sur des plans situés au-dessus des distributeurs de tickets. Il est recommandé de se procurer des cartes prépayées :

- carte PASSNET pour les 2 compagnies de métro et les ferroviaires de banlieue hors JR East
- carte Suica pour les lignes de JR East dont la Yamanote (inutile pour les possesseurs d'un Japan Rail Pass).

Il est possible d'emprunter les lignes de métro (y compris les lignes JR) à l'aide de la carte Suica.

Les métros sont relativement bon marchés, fréquents, et parfois le seul choix pour un endroit comme Roppongi (loin de la station voisine de JR). La Tokyo Metro (anciennement TRTA ou EIDAN) gère 8 lignes, et la TOEI gère 4 lignes. La correspondance entre les lignes de ces deux compagnie est parfois difficile. Les cartes PASSNET et Suica évitent d'avoir à racheter un billet. Il y a également d'autres ligne privées, comme le métro automatique aérien Yurikamone.

Des pousseurs tassent les voyageurs dans les rames aux heures d'affluence. Les stations sont annoncées et les correspondances sont annoncées en anglais et en japonais dans les wagons. Les stations sont généralement numérotées.

Quand vous achetez votre ticket au distributeur, mettez l'argent avant de choisir le tarif de votre destination. Pensez également aux cartes à la journée pour le métro : One-Day Open Ticket pour Tokyo Metro (les 8 lignes) : 710 yens, Pass journée pour les 2 réseaux (12 lignes) : 1000 yens, Pass journée métro et bus : 1500 yens.

Bus
Le réseau de bus est difficile d'accès pour un touriste. La fréquence des bus est très faible sur certaines lignes, les plans de bus sont souvent uniquement en japonais.

Taxi
Le taxi devrait être réservé aux courtes distances ou lorsqu'aucun autre moyen de transport n'est disponible. Le prix de la course, fixé à 660 yens pour les 2 premiers kilomètres, grimpe très rapidement. Le tarif de nuit est majoré de 30% entre 23 heures et 5 heures du matin. Les chauffeurs de taxis s'attendent à ce que le client leur indique l'itinéraire. La porte arrière du taxi s'ouvre et se ferme automatiquement. Il ne faut pas laisser de pourboire.

Voiture
Si vous y tenez vraiment, vous devez disposer d'une traduction officielle du permis de conduire national. Le permis international n'est pas reconnu.

À voir :
- la tour de Tokyo offre le meilleur point de vue sur la ville. L'accès au sommet de l'hôtel de ville de Tokyo, accessible depuis la gare de Shinjuku, est gratuit. On peut y apercevoir le Mont Fuji par beau temps. La tour de Roppongi Hills (1500¥), offre un panorama de 360 degrés sur la ville.

- le Ryogoku Kokugikan (station Ryogoku, à l'est d'Akihabara) accueille trois des six tournois annuels officiels de sumo professionnel. Le musée Edo-Tokyo, derrière le Kokugikan, est consacré à l'histoire de la ville.
- la ligne de métro aérienne Yurikamome permet d'avoir une vue sur la baie, et passe à l'intérieur du grand pont suspendu Rainbow Bridge.

Centres d'intérêt
- les quartiers jeunes de Shibuya et Harajuku
- Omotesando, les Champs-Elysees de Tokyo
- Shinjuku, quartier commerçant et d'affaires (à l'ouest) et "chaud" (à l'est) : Kabukicho, mais aussi Shinjuku ni-chome, le quartier gay du Japon
- Akihabara, le quartier de l'électronique,
- les musées et le parc de Ueno
- le quartier des grands magasins de Ginza
- le temple Sensoji, a Asakusa
- Roppongi, le quartier pour étrangers, et les nouveaux complexes urbains de Roppongi Hills et Tokyo Midtown
- la baie de Tokyo, vue depuis la ligne de métro Yurikamome
- plusieurs quartiers périphériques, comme Daikanyama ou Shimokitazawa.

Acheter
Tokyo est dans la moyenne des grandes métropoles occidentales pour ce qui est du coût de la vie. Dans les combini, le prix de la nourriture n'est pas très élevée. Les transports et en particulier le bus, sont assez chers. Il est possible de trouver des magasins et des restaurants bons marchés, surtout aux alentours d'Akihabara.

Manger
Les menus sont généralement affichés à l'extérieur. De nombreux restaurants présentent des plats en plastique dans leur vitrine, ce qui permet de choisir en montrant du doigt. N'hésitez pas à sortir avec le serveur pour lui indiquer ce que vous voulez manger. Les cartes de crédit sont rarement acceptées.

Les "convenience store", ouverts 24/24, permettent de se restaurer de façon économique. Les magasins de bento vendent des boîtes de repas à emporter. Ils proposent généralement une bonne nourriture à un prix raisonnable. Les étudiants et les employés de bureau en mangent souvent. Les nouilles (Ramen, Soba et Udon) sont aussi très bon marché, sans oublier les magasins de riz au curry que l'on trouve partout.

Les touriste plus fortunés opteront pour l'okonomiyaki, le tempura, et les chaînes de "family restaurants" comme Royal Host ou Gusto . De nombreux petits restaurants italiens, tels que la chaîne "To The Herbs", proposent des menus bon marché. Le sous-sol des grands magasins vendent des plats préparés à emporter. Allez à Mitsukoshi, à Matsuzakaya, ou à Isetan. Les sushi bar tournant ou pas, sont les meilleurs marché mais souvent moins bon que les restaurants proprement dit. Ils sont aussi beaucoup moins chers.

Sortir
Roppongi, Shibuya, mais aussi Kabukicho et Shimokitazawa sont très fréquentés. Les bars et de grils les moins chers s'appelle l'izakaya. Ceux qui appartiennent à une chaine (Tsubohachi, Shirokiya ...) proposent des menus avec images.

Tokyo regorge de boîtes de nuit. En voici quelques-unes:
- à Shibuya : Club Asia, Harlem, Nuts (hip-hop), La Fabrique, Module, Womb (electro/house)
- à Daikanyama/ Ebisu : Air, Liquidroom, Unit (electro/house)
- à Roppongi : Yellow (house), le Gas Panic étant à éviter Le droit d'entrée est généralement de 2.000/3.000 yens. La plupart de ces clubs sont ouverts entre 23 heures et 5 heures du matin.

A visiter autour de Tokyo
- Kamakura l'ancienne capitale. nombreux temples, bouddha de bronze géant
- Nikko. Nombreux temples, dont certains très richement décorés
- Yokohama, la ville portuaire et son quartier chinois (Chuka Gai)
- Le parc de Fuji-Hakone-Izu pour ceux qui recherchent un peu de verdure ou de beaux paysages. Ce parc naturel à l'ouest de Tokyo, comprend le Mont Fuji, la région montagneuse et volcanique d'Hakone et la péninsule d'Izu.
- Tokyo Disneyland
- Nippon Minka-en, un musée en plein air qui abrite d'anciennes maisons japonaises authentiques en provenance de tout le Japon.

Sécurité
Tokyo est l'une des villes les plus sures que vous pouvez visiter. La criminalité est rare, et la nuit relativement sure. Vous pouvez vraiment demander à la police si vous avez besoin d'aide. Vous vous trouverez rarement loin de l'une des sous-stations locales de police appelé koban en japonais. Celles-ci sont généralement tenues par un ou deux officiers de police. N'hésitez pas à y aller si vous êtes perdus, ils ont de grandes cartes locales (en japonais). Les officiers de police parleront un anglais de base si vous êtes chanceux car la plupart ne parlent pas un mot d'anglais. En revanche ils sont souvent très serviables et gentils. D'autre part, si vous avez une assurance de voyage, signalez tous les vols ou articles perdus au koban. Ils peuvent avoir des formulaires aussi bien en anglais qu'en japonais.
- Appeler le 110 pour la police
- 119 pour les pompiers et les urgences.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Anonyme
Carte et plan de Tokyo
Vue aérienne
Lieu(x) en relation    
Tokyo
Guide pratique, plan et vue aérienne de Tokyo (1)